La Cité de Dieu

Titre original: Cidade de Deus
Origine:
  • Brésil
Genre:
  • Drame
Public: À partir de 16 ans
Année de production: 2002
Date de sortie: 07/05/2003
Durée: 2h15
Synopsis : Walter Salles présente l'histoire déconcertée de Fernando Meirelles sur le traffic de drogues, le combat entre bandes, l'ambition furieuse et des représailles violentes dans le bidonville le plus fameux à Rio. Cidade de Deus, basé sur des faits réellement passés, révèle le côté noir de la vie des rues brésiliennes avec un dynamisme passionnant et explosif. Les années '60 - Cidade de Deus, le point d'attache du garçon âgé de huit ans Buscapé qui rêve de devenir photographe. Un autre garçon Dadinho participe aux attaques à main armée sur ordre du bandit local Cabaleira. Dadinho commit aussi son premier meurtre. Les années '70 - Buscapé est sur la bonne voie mais il dévie de temps en temps du droit chemin. Dadinho a entre temps déjà commit quelques meurtres, en plus il dirige une bande qui s'occupe à escroquer et à trahir. Il se réalise que l'argent et le vrai pouvoir se trouve au sein du trafique local de drogues. Les années '80 - Buscapé reçoit enfin un appareil-photo en main et réalise son voeu le plus cher. Dadinho aussi a réalisé son voeu le plus cher: à 18 ans il est le trafiquant le plus redouté de Rio. Dadinho règne incontestablement avec son armée de jeunes hooligans jusqu'à ce que Mané Galinha jure qu'il se vengera pour le viol de sa copine. Il veut tuer Dadinho. La guerre éclate dans la favela. Mais le film n'est pas seulement l'histoire de Buscapé et Dadinho. Le plus important est l'endroit même et les gens qui y vivent, combattent, gagnent, perdent et meurent.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    8.7/10 44 votes - 43 critiques

Avis des internautesdu film La Cité de Dieu

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 15 juin 2003
J'y allais presque par 'devoir civique', en m'attendant à un film dur et violent, et je fus très heureusement surpris: un film de toute beauté, cinématographiquement esthétique et surprenant, très 'fort', une sorte de choc, mais finalement assez 'pudique' côté violence, et le tout avec une certaine morale, une grande retenue. La musique, la langue, le jeu d'acteurs, les images... c'est un petit bijou! A voir absolument :)

Publié le 10 juin 2003
Ce film est très intéressant, mais j'avoue parfois un peu endormant, on voit la cruauté de la vie dans c bidonvilles de Rio, mais les scènes sont parfois trop tirées en longueur. On aurait pu faire un peu plus court et ca aurait été super

Publié le 7 juin 2003
Moi je suis vraiment resté bouche baie pendant tout le film, je viens de lire un des commentaire qui dit qu'on ne connait rien aux favelas (ce n'est pas faux) mais justement je viens d'un peu lire sur le brésil et je crois que cette histoire colle vraiment à la réalité brésilienne (passant même éventuellement sous silence quelques autres atrocités de cette société - on ne le reprochera pas au réalisateur). Il me semble que ce film voit juste, juste sur une société divisée entre riches et pauvres, entre blancs et noirs. On ne peut vraiment pas dire que ce film veuillent montrer la 'beauté de la violence', c'est tout le contraire selon moi. Je conseille donc ce film a tout les amateurs de bon ciné, le ciné qui dit vrai, qui montre cruement la réalité (et dans ce film la réalité est effectivement une boucherie). 9/10

Publié le 29 mai 2003
Très bon film et, contrairement à ce que dis l'une des critiques qui me précèdent, il y a bien un regard critique mais désabusé sur la misère et le peu de valeur de la vie dans les favellas brésilienne. Le spectateur n'a pas besoin qu'on lui tienne la main pour qu'il sache quoi penser. 8.5/10

Publié le 26 mai 2003
Je suis quand même surpris par le nombre de commentaires du type 'ultra violent mais tellement vrai', 'un film-choc sur la vraie vie des favelas'... Qu'est-ce que vous en savez ?!? Moi, je ne sais même pas quelles sont les conditions de vie dans certains quartiers situés à 2 km de mon domicile, alors les favelas brésiliennes... Cela dit, bon film, qui a le mérite de trancher avec les films cartes postales que nous envoient régulièrement les cinématographies exotiques, narration moderne et virtuose, interprétation au-delà de tout éloge d'un casting quasi intégralement constitué de comédiens non professionnels (mention spéciale à Petit Z / Petit D) mais filmage beaucoup trop chichiteux(esthétiser la misère ? mouais... c'est quand même limite comme option esthétique) et une ultra-violence qui a fini par m'engourdir et me rendre complètement insensible au sort de ces miséreux. Etait-ce le but ? Peut-être puisque cette absence de compassion semble le lot commun de tout ceux qui ont eu la malchance de naître dans cette cité (oubliée) de Dieu.

Partager

Suivez Cinebel