La Cité de Dieu

Titre original: Cidade de Deus
Origine:
  • Brésil
Genre:
  • Drame
Public: À partir de 16 ans
Année de production: 2002
Date de sortie: 07/05/2003
Durée: 2h15
Synopsis : Walter Salles présente l'histoire déconcertée de Fernando Meirelles sur le traffic de drogues, le combat entre bandes, l'ambition furieuse et des représailles violentes dans le bidonville le plus fameux à Rio. Cidade de Deus, basé sur des faits réellement passés, révèle le côté noir de la vie des rues brésiliennes avec un dynamisme passionnant et explosif. Les années '60 - Cidade de Deus, le point d'attache du garçon âgé de huit ans Buscapé qui rêve de devenir photographe. Un autre garçon Dadinho participe aux attaques à main armée sur ordre du bandit local Cabaleira. Dadinho commit aussi son premier meurtre. Les années '70 - Buscapé est sur la bonne voie mais il dévie de temps en temps du droit chemin. Dadinho a entre temps déjà commit quelques meurtres, en plus il dirige une bande qui s'occupe à escroquer et à trahir. Il se réalise que l'argent et le vrai pouvoir se trouve au sein du trafique local de drogues. Les années '80 - Buscapé reçoit enfin un appareil-photo en main et réalise son voeu le plus cher. Dadinho aussi a réalisé son voeu le plus cher: à 18 ans il est le trafiquant le plus redouté de Rio. Dadinho règne incontestablement avec son armée de jeunes hooligans jusqu'à ce que Mané Galinha jure qu'il se vengera pour le viol de sa copine. Il veut tuer Dadinho. La guerre éclate dans la favela. Mais le film n'est pas seulement l'histoire de Buscapé et Dadinho. Le plus important est l'endroit même et les gens qui y vivent, combattent, gagnent, perdent et meurent.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    8.7/10 44 votes - 43 critiques

Avis des internautesdu film La Cité de Dieu

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 28 août 2003
En réponse du commentaires de Scissorhands le 26/5 Tout en étant d'accord que c'est difficile de vraiment connaître les conditions de vie des autres, je voulais juste écrir un mot pour dire que j'ai été dans des favelas et j'ai trouvé que le film représente bien les conditions là-bas. Pour donner un example de la violence; le jour que j'y suis allée, nous n'avons pas pu aller dans certains quartiers parce la police venaient de tuer 7 garçons/adolescants qui avaient cambriolé un chauffeur de taxis, ce que nous avons trouvé très choquant, évidemment. Pourtant, tout n'est pas moche dans les favelas. C'est vrai que ils sont pauvre; qu'ils n'ont pas beaucoup d'argent ni d'espace, mais peut-être 'l'esthétisation de misère' dans le film est plus vraie que l'on ne le pense. La pensée que tous ces gens bien soignés, bien vêtus que l'on voit la journée travailler dans des restaurants, magasins, banques etc., le soir rentrent chez eux à la favela me fascine toujours. Qu'ils habitent dans un monde tout à fait apart où la democratie n'est pas la fondation de la société, mais les drogues... Personellement, le film m'a beaucoup touché et je pense que c'est un vrai oeuvre d'art avec ces qualités de documentaire. Je trouve en outre que l'absence de compassion dans le film reflète bien la valeur d'une vie dans une favela. Comme pour les poules dans le film, la vie peut-être très courte, et ce n'est pas tout le monde qui a l'occasion de s'en fuir.

Publié le 2 août 2003
Tout simplement excellent et réaliste.

Publié le 29 juillet 2003
Quand on vous parle de Rio de Janeiro vous me direz ses superbes plages, son célèbre carnaval la samba bresilienne, le christ redempteur mais souvent on evoque mal ou tres peu ces 'favelas' ou ces jeunes sont face a eux meme dans une précarite extreme et ou la violence regne en maitre.Je troubve ce film tres bon car il reflete une certain realite que tres peu de monde connait finalment. le montage images son du debut du film vous mets de suite dans l'ambiance..j'apprecie aussi les prises de vues, le jeu credible et epoustouflant des acteurs..beaucoup de violence peut etre mais quand vous avez...ya pas d'autres choix..je finirais sur ce point, socialement et culturellment parlant ce film est bien pour le Brésil..ce film se doit d'une reflexion sur notre socite d'aujourd'hui les inegalites et la chance que nous europeens avons

Publié le 25 juillet 2003
Très beau film, point de vue esthétique. Les couleurs sont chaudes. Les prises de vues sont superbes. L'humour est caché mais bien présent. Les acteurs sont époustouflants. Coup de coeur pour le petit garçon ( on a vraiment la gorge nouée lorsqu'il pleure ) et coup de coeur pour . . . le poulet. A voir . . . et à revoir.

Publié le 18 juillet 2003
Du tout bon cinéma. C'est vrai que certaines personnes au premier coup d'oeil pourraient être choquées par l'ultra-violence du film. Certaines scènes sont très dures mais au contraire d'un cinéma hollywoodien de plus en plus abject et usé, elles ne sont pas 'gratuites'. Les personnages de ce film sont loin d'être des personnages en carton pâte et sont joués divinement. Même si ils ont pour la plupart des côtés attachants, ils sont tôt ou tard rattrapés par cette violence engendrée par la misère de cette favella appellée cyniquement 'cidade de deus', vous l'aurez vite compris, la véritable héroïne du film. Contrairement au cinéma simpliste et souvent manichéen de l'Oncle Sam,la fragilité de la frontière entre devenir truand et rester un honnête homme est clairement illustrée par Fusée,le héros du film qui est à deux doigts (la tentation est grande et on le comprend) de commettre un hold-up. Chapeau également pour la mise en scène et le montage. Le rythme donné au film, vous tiendra en haleine jusqu'a la fin du film. Je me répète, mais il s'agit tout bonnement d'un chef d'oeuvre!

Partager

Suivez Cinebel