Benedetta

Origine:
  • France
Genres:
  • Drame
  • Film historique
Public: À partir de 16 ans
Année de production: 2021
Date de sortie: 08/09/2021
Durée: 2h06
Synopsis : Au 17ème siècle, la jeune Benedetta mène une vie pieuse au couvent de Pescia en Toscane. Lorsqu'elle prétend voir Jésus et, en plus, se laisse séduire par une novice, la communauté monastique est en émoi. Ses visions sont-elles réelles ou Benedetta trompe-t-elle tout le monde ? Alors qu'à l'extérieur des murs du couvent, la peste frappe sans pitié, un jeu de pouvoir entre ses partisans et ses adversaires atteint des sommets sans précédent...
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    6.6/10 3 votes - 3 critiques
  • 5.0/10  Critiques de lalibre.be du film Benedetta

Vidéodu film Benedetta

Horaires du film Benedetta

Régions
Versions audio
Formats vidéo
Jours
Heures


Kinepolis Bruxelles

Bruxelles


Horaires du film Benedetta dans le cinéma Kinepolis Bruxelles
Dates Versions Formats Heures
lundi 18/10 VO   S.t. nl Dig
14:00
mardi 19/10 VO   S.t. nl Dig
14:00

UGC Toison d'Or

Bruxelles


Horaires du film Benedetta dans le cinéma UGC Toison d'Or
Dates Versions Formats Heures
lundi 18/10 VO   S.t. nl Dig
13:30 21:45
mardi 19/10 VO   S.t. nl Dig
13:30 21:45

Avis des internautesdu film Benedetta

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
  • 1
Publié le 11 octobre 2021
Une tranche de vie de cette époque marquée par la puissance de la religion et pas la peste. Benedetta, une novice d'una famille aisée est prise de sentiment pour une novice d'origine précaire qui a fuit les abus de sa famille. Elle prétend aussi voir régulièrement Jesus ce qui lui confère une certaine aura. Une belle reconstituation sur un sujet difficile à traiter et pas accessible à tout le monde.

Publié le 27 septembre 2021
Plus que jamais Paul V. nous rappelle que le cinéma est histoire de mise en scène. Le réalisme qui traverse l’œuvre ne consiste pas en une plate reconstitution historique mais laisse la part belle à la nature profonde des personnages. Ce qui frappe d’emblée c’est leur liberté de ton, tous sont d’une franchise parfois insolente. Ils dynamitent le genre compassé du film historique pour donner au film le souffle et l’envergure d’une œuvre puissante. Malgré la prise de risque constante ce film flamboyant reste très maitrisé et confirme après « Elle » la grande forme de son auteur.

Publié le 10 septembre 2021
Ce bon vieux roublard de Verhoeven nous propose un cocktail sexe-religion-peste/Covid qui n'est pas destiné aux fins palais.
  • 1

Partager

Suivez Cinebel