Rosetta

Origine:
  • Belgique
Genre:
  • Drame
Public: Tout public
Année de production: 1999
Date de sortie: 22/09/1999
Durée: 1h30
Synopsis : Chaque jour Rosetta part au front à la recherche d'un travail, d'une place qu'elle trouve qu'elle perd, qu'elle retrouve, qu'on lui prend, qu'elle reprend, obsédée par la peur de disparaître, par la honte d'être une déplacée. Elle voudrait une vie normale, comme eux.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    6.8/10 23 votes - 24 critiques

Avis des internautesdu film Rosetta

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 9 décembre 2004
Hélas un film qui est encore une réalité en Belgique! Malgré tous les plans Rosetta. Un film qui colle sur chaque partie de votre corps et âme. Cru et sans pitié.

Publié le 29 novembre 2004
Rosetta Des frères Dardenne Inouï effectivement comme les avis sont contrastés. J'aurais aimé faire un commentaire dithyrambique à la gloire de notre cinéma belge ou wallon. Je suis content qu'ils aient eu un prix. Mais je ne comprends pas. J'aime bien les frères Dardenne, mais je n'ai pas aimé leur film. J'ai lu ailleurs le mot misérabilisme. C'est effectivement détestable qu'après la mode où l'on ne montrait sur film et sur photo que le beau, on ne nous montre plus aujourd'hui que le laid, le crado. Je comprends bien que l'on puisse nous faire un tableau social, mais je n'ai pas aimé la façon dont c'est filmé. Je n'ai pas aimé la façon dont Emilie Duquenne a joué. Elle est mieux dans ses films suivants, preuve peut-être quand-même que les jurés ne se sont pas trompés. On ne doit pas confondre rôle et façon de jouer. Je n'aime pas par exemple cette façon de tenir la caméra sur l'épaule, qui donne des images troubles que l'on présente ensuite au JT comme du grand talent. Et je ne crois pas que je sois un obtus qui n'y connaît rien au cinéma. Des dialogues sonnaient faux. Comme les mots sortis de la bouche du patron. Il n'y a plus un patron qui parle comme cela aujourd'hui. C'est un tout autre ton, beaucoup plus fin et plus subtil (même si ce n'est pas moins cynique pour autant). Bref je me réjouis du prix, c'est toujours bon pour le cinéma belge, mais je ne le comprends pas.

Publié le 19 décembre 2003
en lisant ces critiques, on ne sait quel parti prendre, c'est plutôt 'tout ou rien'.. Ce film attire notre attention sur la misère morale, la détresse, l'enfermemnt en soi-même, beaucoup plus que sur la pauvreté au sens matériel. Plus paumée que Rosetta, c'est rare, pense-t-on, quelle façon de vivre archaïque, c'est exagéré, mais peut-être préfère-t-on le croire. Le film décrit une personne mal barrée comme on dit, mal aimée, sans aucun point de repère, si ce n'est une mère totalement disjonctée et d'ailleurs quasi absente dans sa vie. Rosetta semble primaire, totalement livrée à celle -même, caractérielle, incapable d'amour, animale dans le sens instinctif de survie, voire méchante et mesquine. Mais on imagine difficilement comment quelqu'un puisse être un tant soi peu équilibré et épanoui avec de telles conditions d'existence ! Le film est tourné de façon naturelle, sans fioritures, mais c'est voulu et s'il paraît parfois un peu long avec certaines scènes répétitives, comment pourrait-il en être autrement puisque Rosetta n'a rien dans la vie, son seul but étant de trouver un boulot pour survivre et rien d'autre. Quant au prix décerné à ce film..il y a tant de films en compétition et je me dis 'pourquoi pas à celui-là'.

Publié le 25 septembre 2003
Je n'ai pas bien compris pourquoi on avait fait tout un foin de ce film EMMERDANT et ridicule. Mais bon, les goûts et les couleurs comme on dit ...

Publié le 16 novembre 2000
c'est un film bidon qui ne mérite pas la palme d'or à Cannes. Ne l'achetez surtout pas en cassette vidéo, c'est un vrai navet.

Ils recommandent ce film

Partager

Suivez Cinebel