pekka590511

pekkaN
  • 62 ans
  • Membre depuis le 01/09/2012
  • Nombre de critiques : 3

Utilisateur suivi de l'utilisateur pekkaN

  • 1
Publié le 19 septembre 2012
Pur OFNI à voir de toute urgence en ces tristes temps désenchantés. Bien sûr, c'est très "référentiel", un peu "mécanique", mais sacrément persistant sur la rétine et dans l'âme du bienheureux cinéphile.

Publié le 19 septembre 2012
Je reste - en ce qui me concerne, of course - réellement fort perplexe sur les qualités de mise en scène de ce film primé à Berlin. Truffé de répétitions, de maniérismes dans sa retenue affichée, de maladresses d'écriture, affligé d'une interprétation limitée (je ne suis pas sensible du tout aux tristes lorgnades fardées de Nina Hoss !), ce 'Barbara' (je n'ai pas vu d'autres films de Petzold) m'a baigné tout du long d'un ennui profond, et pour ma part m'a paru dénué de subtilités, ou même de qualités d'évocation de la société est-allemande de cette époque (ou alors, l'ennui?).

Publié le 1 septembre 2012
pekka, c'est fini! Voici le pekka nouveau: pekkaN. Nouveau, c'est un bien grand mot, car j'ai toujours autant d'estime pour les cinéphiles/commentateurs sensibles et avertis comme Victor-Emmanuel, dit VictorB, Accatone et quelques autres. Que je salue tous, comme de bien entendu. Mais revenons à notre sujet présent: 'Meek's Cutoff', que j'étais curieux de découvrir après 'Wendy and Lucy'. Eh bien, je rejoins tout à fait VictorB: voilà le film d'une femme sur un univers a priori éloigné d'un sujet habituellement traité par une femme au cinéma (en littérature, il y a bien Annie Proulx), à l'instar (mais esthétiquement de façon bien différente) des jeux de guerre choisis par K. Bigelow et traités par elle comme une mise en abyme de la testostérone; et donc ici accaparé par un regard subtilement féminin, comme une "Histoire de la conquête de l'Ouest" parallèle, et sans doute plus sincère et authentique à nos yeux d'aujourd'hui, démythifiés. Cependant plus mystérieuse, aussi, sans dichotomie abusive ni balises. Un vent rafraichissant a soufflé sur les étendues désertiques de l'Orégon. Pour le reste, j'abonde avec les avis émis.
  • 1

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel