Cinecriture

Cinecriture
  • 62 ans
  • Membre depuis le 19/04/2006
  • Nombre de critiques : 29

Films préférés de l'utilisateur Cinecriture

Utilisateurs suivis de l'utilisateur Cinecriture

Publié le 11 juillet 2016
Fabuleux ! Enfin une version de Tarzan qui ne reprend absolument pas le thème d'origine puisque le film débute APRES que Tarzan (Alexander Skarsgård) soit revenu de la Jungle avec Jane (Margot Robbie). Du grand spectacle high-tech (truffé d'effets numériques) mais avec de l'émotion et aussi de l'humour. Des scènes épiques. Du grand, du vrai grand spectacle, sans oublier de majestueux plans Américains (Plans Larges en 70mm) de cette Magnifique Afrique, une Somptueuse carte postale du Congo de l'époque, bref de majestueux paysages qui rendent à César ce qui lui appartient, cad enfin un Tarzan qui rend honneur à la beauté de l'Afrique. Des des Plans-Séquences numériques impressionnants de toute la ménagerie d’animaux possibles, Gorilles, Lions, Buffles, Crocodiles ... avec à la clé de merveilleuses séquences émotionnelles dixit Tarzan vs Animaux qui vous prennent à la gorge tellement c'est beau, prenant ... on ne peut s'empêcher de penser au merveilleux gorilles dans la brume de Michael Apted avec Sigourney Weaver. Mais ne pas oublier un niveau de lecture très important. les enjeux géopolitiques et historiques de cette époque, dixit notre sombre histoire coloniale à l'époque de notre roi Léopold II. C'est un fait, la réalité historique n'est pas parfaitement respectée mais autant Léopold II que le monstre Léon Rom (The Butcher of Congo), un des rôles majeurs dans le film, l'officier le plus barbare de la Force Publique de Léopold II de Belgique sont en permanence cités dans le film. La performance de l'acteur Alexander Skarsgård est exceptionnelle. Le travail de son corps pendant 6 mois avant les premières prise de vues est stupéfiant. Mais surtout enfin le 7ème Art nous met face à un Tarzan qui n'a plus rien à voir avec celui d'antan. Nous ne sommes plus en présence du fameux roi des animaux archétypal, ridicule et surtout soi-disant tout puissant. Enfin nous assistons à la naissance d'un Tarzan en pleine et entière harmonie avec cette belle Afrique. Un Tarzan à la fois humaniste, empli de tolérance envers autant les animaux que les Africains, mais aussi fragile autant émotionnellement que physiquement dans le cadre de combats animaux. Et inévitablement Jane, une Une Jane amoureuse de l'Afrique et de ses habitants qui sont sa vraie famille, une fantastique palette émotionnelle jamais vue dans un Tarzan. Bref une pure merveille d'émotions et d'Entertainment avec pour principal acteur une Afrique d'une beauté absolue. La plus belle carte postale à ce jour de ce magnifique Congo, grâce au travail du Réalisateur David Yates mais surtout à celui prestigieux du directeur de la photographie Henry Braham. Et fatalement ne pas oublier la fabuleuse Bande Originale de Rupert Gregson-Williams qui magnifie chaque plan-séquence en plan large de ce Congo idyllique. A voir Absolument en salle en 3D. Pour info, Il s'agit de la 46èmee adaptation de l’œuvre littéraire d'Edgar Rice Burroughs, depuis 1918.

Publié le 19 mai 2016
Historiquement c'est croustillant, de l'Egypte ancienne à Auschwitz en passant par l’Allemagne c'est vraiment très fort (même si la réalité historique n'est pas respectée, mais ce n'est pas le propos du film of course). Le rappel d'Auschwitz est fabuleux, car tout simplement il nous ramène au tout premier X-Men. Le rythme est d'enfer. Les effets Spéciaux sont tout bonnement SPECTACULAIRES. Avec cet épisode, la Saga des X-Men est entrée dans le Panthéon des films dits "Blockbusters/Films Catastrophes" à l'image d'un Transformers (Ce qui est nouveau par rapport aux autres Opus). Dans X-MEN: APOCALYPSE, autant le spectacle que l'émotion sont au RDV. Et c'est là la grande réussite de Singer pour Cet Opus. Quel plaisir immense de voir Jean Grey/Phoenix, adolescente, construire sa relation profonde avec Xavier et Cyclope ... mais surtout déployer sa toute puissance en tant qu'X-Men de Classe 5, la plus Puissante de tous. Quel Plaisir de voir Storm jeune et fragile dans ses choix. De revoir le Croyant Kurt Wagner/Diablo. Quel immense plaisir de voir la naissance de Hank McCoy/Fauve, futur représentant des X-Men sur le plan International. Et que dire du pilier des X-Men, cad, James Logan Howlett/Wolverine dans son éternelle quête. Et fatalement quel plaisir de prendre connaissance de nouveaux X-Men. Autant le Spectacle est TOTAL, autant on s'attache à tout ces Mutants au passé parfois triste, souvent tragique. Spectaculaire, ambitieux, créatif, Divertissant, ... merci Brian pour ce spectacle à la fois éblouissant, mais aussi très émotionnel, car on s'attache à tout ces Mutants pour toutes les raisons qui font ce qu'ils sont, fragiles (Storm), courageux (Peter/Vif-Argent), en colère (Wolverine), tristes (Magnéto), indécis (Jubilee), ... à l'aube de la future Team "X-Men". La plus fascinante des Sagas concernant des Super Héros. Et de surcroît le Meilleur Episode.

Publié le 12 avril 2016
Complètement débile. Mais ce film a tout de même quelques qualités, des dialogues Shakespeariens, de l'humour, des séquences de fight dans un cadre purement "Girl Power" (ce ne sont pas les mâles les vedettes des Figth mais bien les femmes). Bref un film qui ne restera pas dans les anales mais très plaisant dans le fait que d'une part il y a beaucoup d'humour et d'autre part que les héros sont des héroïnes. Ne nécessite nullement une vison salle. La jeune Lily James (Cendrillon dans le film de Kenneth Branagh, Korrina dans La Colère des Titans de Jonathan Liebesman, ...) est peut-être une future Daisy Ridley, elle est superbe ! Bref de l'Entertainment sans plus, dans ce cadre il ne fait pas défaut.

Publié le 19 décembre 2015
Inutile de gloser sur le sujet ! Une réussite TOTALE !

Publié le 16 mai 2015
Clovis Cornillac signe un premier film hilarant, drôle, mais surtout sincère et très touchant. L’humour de ce film fait mouche sans être lourd et les amoureux transis séduisent tout le long du film. Superbe idée de scénario, pour une comédie sentimentale haute en couleur émotionnelle. Avec à la clé au moins une scène anthologique dans le paysage cinématographique. Le scénario, superbe est à la fois très intelligent et profondément humain. Mélanie Bernier se révèle être une actrice fabuleuse. Bref pour un premier long, le duo Cornillac-Bernier marche à merveille et l'on ressort de la salle, à la fois ému, léger dans la tête et plein de papillons dans le ventre ... A voir absolument !

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel