East is East

Origine:
  • Royaume-Uni
Genre:
  • Comédie
Public: Tout public
Année de production: 1999
Date de sortie: 26/01/2000
Durée: 1h36
Synopsis : George Khan, que ses enfants surnomment 'Gengis', est Pakistanais et fier de l'être. Propriétaire d'un 'fish and chips', petit restaurant où il trime sans relâche, il élève ses sept enfants d'une poigne de fer et veut faire d'eux de bons petits Pakistanais. Mais nous sommes à Salford, dans le nord de l'Angleterre, en 1971. Et même si Ella, l'épouse anglaise de George, s'efforce d'aimer et de respecter son tyran domestique de mari, elle souhaite au moins autant contribuer au bonheur de ses enfants. Tiraillés entre la mode des pantalons à pattes d'élé-phant et les mariages arrangés par leur père, ceux-ci n'aspirent qu'à devenir tout simplement des citoyens britanniques de leur temps : hip, cool et sexy.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    8.0/10 13 votes - 16 critiques

Avis des internautesdu film East is East

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 1 mars 2000
Concernant mon message précédent, je voudrais préciser que oui j'ironisais, la perte de son identité est une absurdité bien entendu. Merci à Omar pour sa réaction

Publié le 25 février 2000
Oui, sans le vouloir sans doute, ce film draine un racisme sous-jacent... L'aspect culturel indien y est un peu tourné en ridicule, le pauvre Om Puri étant manipulé par un himam peu scrupuleux qui sous prétexte d'un code d'honneur veut radicaliser la position d'un père qui manifestement n'a pas élevé ses enfants dans les canons de la plus stricte orthodoxie musulmane et tente donc de le remettre sur le 'droit chemin'. Le problème est que le spectateur risque d'être manipulé à son tour et de vouloir généraliser. Peut-on décréter que le mariage arrangé est une absurdité ? Il y a dans cette famille 'Paki' un des garçons qui respecte à fond les règles de l'islam et pour lui, sans aucun doute, ce type de mariage est ce qu'il désirera le plus. La tentation est là; il est clair que la perte de son identité et l'adoption de règles communes ne peut que faciliter l'intégration...

Publié le 25 février 2000
'La tentation est là; il est clair que la perte de son identité et l'adoption de règles communes ne peut que faciliter l'intégration...' Qu'entends-tu par là Jean-Paul? Personnellement, passe encore avec les règles communes, mais en ce qui concerne la perte de son identité je ne suis pas d'accord. Mais peut-être as-tu voulu ironiser, le problême c'est qu'avec ce genre de discours il faut être clair si on ne veut pas tomber dans le message que chacun interprête à sa façon... Je pense que ce film serait vraiment une bonne chose si on l'utilisait comme outil pédagogique dans les écoles (et ailleurs) pour débattre de ces problêmes d'identité, de religion, et d'intégration. Avis aux enseigants! Omar A.

Publié le 21 février 2000
Tout d'abord excusez-moi d'être un peu long, mais ça en vaut la peine. Personnellement je trouve que ce film est un film dangereux, sous l'aspect attrayant d'une gentille comédie on tente de faire croire que les mariages mixtes sont voués à l'échec à cause des différences culturelles, et là je dois dire que je ne suis pas d'accord avec le réalisateur même si c'est un film autobiographique. De plus, à travers le film on a tendance à vouloir diaboliser l'Islam auquel le cinéaste donne une image stéréotypée inacceptable (en tout cas en ce qui me concerne, je n'ai pas vécu ma religion de cette manière), la scène où on condamne la circoncision comme si c'était une torture (donc insupportable) me révolte (surtout qu'aujourd'hui elle se pratique de manière saine et hygiénique dans le cadre d'une petite chirurgie à l'hôpital), il s'agit plus d'un acte d'hygiène sexuel que d'une tradition barbare (la circoncision se pratique partout dans le monde et sans forcément être musulman ou juif). Pour tout vous dire, je suis fils d'immigré mais pas issu d'un couple mixte, cependant j'ai quelques amis qui sont issu de couples mixtes et cela ne s'est vraiment pas passé comme ça pour eux. Je comprends que le réalisateur ait souffert de cette enfance jusqu'à l'âge adulte, mais je ne cautionne pas toutes les situations ébauchées dans le film. Le jour où je verrai un film mettant en scène la réussite et le bonheur d'un couple mixte par ses origines et par ses religions, je serai plus compréhensif, mais pour l'instant je trouve que lorsqu'un film parle d'une autre culture, c'est toujours pour n'en dénoncer que les défauts. Bien sûr je suis très critique, mais c'est uniquement pour que les gens qui ne vivent pas à l'intérieur de la communauté immigrée prennent conscience que la fiction n'est pas forcément la réalité. Si les gens s'intéressaient un peu plus à la culture de l'autre plutôt que de se satisfaire de ce que l'on montre, il y aurait moins de racisme et tout irait mieux. A part ça, je reconnais toutes les qualités techniques et artistiques du réalisateur qui est vraiment doué, et qui s'est s'y prendre pour décrire le quotidien difficile d'une (petite) famille nombreuse (au point de vue du scénario, l'agencement des situations comiques entre les scènes difficile est une véritable réussite). Omar Un passionné du cinéma soucieux de l'influence du langage cinématographique sur les spectateurs.

Publié le 17 février 2000
Vive le cinéma anglais. Comment traiter un sujet très chaud avec un ton léger? Allez voir ce film et vous aurez la réponse. Tiens apparamment il y a un internaute qui n'a pas compris l'humour du film. Ben c'est dommage pour lui, il a loupé quelque chose.

Partager

Suivez Cinebel