Le genre humain - 1: Les Parisiens

Origine:
  • France
Genre:
  • Comédie dramatique
Public: Tout public
Année de production: 2004
Date de sortie: 22/09/2004
Durée: 1h59
Synopsis : Imaginons un satellite-espion survolant notre globe, flashant sur un échantillon d'individus (et comme une goutte d'eau peut résumer un océan, Paris pourrait symboliser ce monde) aussi humains qu'inhumains : un banquier ruiné, un SDF, le patron d'une brasserie en quête d'aventure, un commissaire de police fou amoureux de la femme de son collègue... Bref tout un échantillon d'hommes et de femmes qui rêvent tous d'être sur le même échelon de ce que nous pourrions appeler l'échelle amoureuse de Richter.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    6.7/10 18 votes - 19 critiques

Avis des internautesdu film Le genre humain - 1: Les Parisiens

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 1 novembre 2004
Lelouch peint une réalité sensible dans laquelle il faut se laisser, lacher prise. Malheureusement la plupart des ciné-"consommateur" n'ont plus l'habitde de voir ce qui pourrait être la vie, dans sa simplicité, sa banalité, sa violence...les détracteurs de Lelouch se pleignent du manque de scenario, mais Lelouch film la vie.

Publié le 18 octobre 2004
Fan de Lelouch,j'ai passé un bon moment avec ce film touchant et souvent trop vrai sur "les parisiens". Néanmoins, je reconnais que les ressorts en sont un peu faciles et que le film n'a pas été soigné comme la plupart des précédents. Il y a de gros anachronismes et des confusions sur l'euro et les francs!!!

Publié le 16 octobre 2004
La première question qu'il me vient a l'esprit en sortant de la salle est : mais que va-t-il nous mettre dans les 2 prochains volets du Genre Humain? Peut etre va-t-il enfin nous parler des personnages dont il a (volontairement?) coupé l'existance, comme par exemple le couple d'Agnes Soral et son amant. Ou encore d'Arielle Dombasle et Michel Leeb. 2 solutions s'offre alors à moi : soit je n'ai rien compris, soit Lelouch fait du remplissage inutil et frustrant, alors que le film est déjà assez long comme ca! Si quelqu'un pense que je n'ai rien compris, qu'il m'eclaire... ce film est pretentieux et narcissique, trop long et incohérent quant aux reactions de massimo et maïwenn a la fin du film : on les voix pendant 20min gueuler et se taper dessus au lieu de réagir! personnelement si j'etais à la place de Massimo, vu l'acharnement de la cruelle mais naïve brunette, soit je couperai les ponts, soit je retomberais dans les bras de la loucheuse au nez qui coule, pas vous? Mais non, lui il prend plaisir à patoger dans l'eau stagnante. C'est une mise en abime de 2 navets.. on se demande parfois comment fait le réalisateur pour ne jamais se rendre compte qu'il fait n'importe quoi. La seule chose que l'on retient du film, c'est que, parait-il, "le bonheur c'est mieux que la vie". Trouve-t-on chez les discaires la BO au rayon single? Les acteurs sont cependant tres bons mais rediront-ils oui a Lelouch? Je suis assez décue par rapport à l'attente que j'en avais et à la bande annonce allechante. Mais j'attend cependant la suite (en dvd) pour donner une seconde chance au réalisateur. Peut etre que lui non plus n'a pas tout dit, n'a pas tout dit, n'a pas tout dit...

Publié le 14 octobre 2004
j'ai adoré ce nouveau film de claude lelouch. on y retrouve tous ces traits caractéristiques : les personnages qui se croisent, des destins brisés, des résurrections...un excellent lelouch qui plaira au fans du cinéaste. un pur moment de bonheur.

Publié le 4 octobre 2004
Après autant de critiques désastreuses dans la presse, je m'attendais au pire. Mais c'est un Lelouch moyen. Pas un film aussi lamentable que ces 2 derniers films. Un film inégal, certes, avec de bonnes scènes et des moments insipides. La musique est un peu trop présente à mon goût. Ce qui manque à ce film est un scénario digne de ce nom mais il faut attendre les 2 films suivants pour se prononcer définitivement. Mais si on apprécie Lelouch, ce film-ci ne décoit pas vraiment.

Partager

Suivez Cinebel