La Mauvaise Education

Titre original: La Mala educación
Origine:
  • Espagne
Genre:
  • Comédie dramatique
Public: À partir de 16 ans
Année de production: 2004
Date de sortie: 12/05/2004
Durée: 1h50
Synopsis : Deux garçons, Ignacio et Enrique, découvrent l'amour, le cinéma et la peur dans une école religieuse au début des années 60. Le père Manolo, directeur de l'institution et professeur de littérature, est témoin et acteur de ces premières découvertes. Les trois personnages se reverront deux autres fois, à la fin des années 70 et en 1980. Cette deuxième rencontre marquera la vie et la mort de l'un d'entre eux.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    7.9/10 56 votes -  critiques

Avis des internautesdu film La Mauvaise Education

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 7 juin 2004
J'aurais ét inquiet de ne voir que des commentaires positifs sur ce film suite aux commentaires terriblement surfaits, lus par ailleurs sur ce forum, sur ce film qui l'est tout autant, je veux parler des 'choristes'... J'ai vu la plupart des Almodovar. A chaque fois en sortant de la salle, je crains de ne pouvoir revivre pareille émotion la fois suivante. Ca m'est déjà arrivé une ou deux fois avec ses films moyens... Là, en sortant de la salle, restée muette pendant le générique, je me suis senti encore dans le film pendant de longs instants.... Rarement cinéaste à toucher à ce point à la perfection entre un scénario limpide et complexe à la fois, une lumière et une photo sublimes, une direction d'acteur (et des acteurs) fabuleuses.... Oui, ce film choquera et à choqué. Parce que si les scènes d'amour hétéro sont rentrés définitivement dans les moeurs, il semble encore pénible à certains de se farcir une scène d'amour entre 2 hommes mais réduire ce film à ces scènes est ineptes. C'est d'ailleurs un des films les plus softs qu'Almodovar ait tourné de ce point de vue... 2 semaines après sa vision des images de ce film me reviennent en flash par intermittence quand un visage, un image ou un son me le rappelle. Je n'avais plus connu ça depuis longtemps, j'avais oublié que le cinéma pouvait susciter ce genre de sensations magiques. Merci

Publié le 5 juin 2004
Je suis plutôt de l'avis d'Indiana (très vieux comentaire).J'aime beaucoup ce que fait Almodovar mais parfois il s'égare. C'était le cas pour moi avec habla con ella et c'est de nouveau le ca avec la mala educacion. Mais contrairement à beaucoup d'autres sur ce forum, je n'ai pas du tout été gênée par les scènes de sexe homosexuelles (franchement c'est soft) mais par le scénario. De quoi parle le film? Je n'ai pas compris où il voulait en venir et surtout avec le pesonnage de Juan (admirabalement bien interprété -qu'est qu'il est bô). POuquoi un personnage aussi insensible et calculateur? Ce personnage est trop important pour être en plus rajouté à un film au sujet aussi lourd. Ca part dans tous les sens. Je ne mettrais pas mauvais mais c'es pas terrible terrible.

Publié le 5 juin 2004
Un film d'une extrême intelligence, au scénario élaboré. Des acteurs prodigieux. Une réalisation soignée. Il s'agit pour moi du film le plus abouti d'Almodovar car on sent la part de lui-même comme jamais auparavant : c'est cela le cinéma d'auteur. Que beaucoup aient détesté n'est pas étonnant, l'homophobie étant encore plus vivace qu'on ne le pense.

Publié le 3 juin 2004
Oui Almodovar est un tres bon réalisateur, oui c'est un bon auteur. D'habitude, il nous emmène dans son univers, il est subtil et inventif, il est sensible et déroutant. Mais cette fois, c'est raté, ceci est peut être son moin bon film! Trop de scènes ou l'on fait l'étalage de l'acte homosexuel sans raison valable pour faire avancer l'histoire. C'est bien joué mais c'est vraiment tout! L'homosexualité n'a pas besoins de cet étendard là afin d'être mieux acceptée. De plus, je trouve que les scènes de pédérastie entre le curé et l'enfant prètent à confusion, le curé apparait comme quelqu'un de vraiment sympa, d'amoureux, un brave type quoi! Que veut vraiment dire Almodovar. Est ce une autothérapie autobiographique? Vivement son prochain film. Meilleur j'éspère.

Publié le 2 juin 2004
Je viens de lire tous les avis, assez éparses c'est vrai, mais c'est logique qu'un film comme celui-là divise l'opinion. Moi en tout cas, j'ai beaucoup aimé. Je suis aussi secoué par l'avis de Henri quand il déclare que Cinébel n'est pas assez clair en disant que les 2 personnages 'découvrent l'amour' sans préciser qu'il s'agit de 2 garçons. L'amour c'est l'amour, non? Ou faudra-t-il aussi préciser à l'avenir si c'est un blond qui tombe amoureux d'une rousse? Un noir d'une japonaise? Un protestant d'une musulmane? Un prince d'une roturière? Un chien d'un chat? C'est pas croyable...

Partager

Suivez Cinebel