Thecritical

Thecritical
  • Membre depuis le 16/12/2010
  • Nombre de critiques : 37
Publié le 1 décembre 2016
Un nouveau conte de J.K. Rowling est adapté sur grand écran par David Yates (Tarzan, la plupart des Harry Potter off course) :o) Il s’agit d’un préquel des aventures de Harry Potter. Il y a quelques annotations ou liens mais sans plus, donc si vous n’êtes pas un inconditionnel de Hary Potter vous ne devriez pas être trop perturbé! Synopsis: New York 1926, un jeune homme au nom de Norbert Gragonneau se voit faire escale à New York afin d’accomplir un voyage à travers le monde pour répertorier un ensemble de créatures fantastiques. En même temps, une série d’évènements mystérieux s'y déroulent, auquels il est plus ou moins impliqué. La confrérie des magiciens est-elle en péril? Une force mystérieuse sème le chaos dans la ville... Casting: On a composé un choix d’acteurs plutôt inédit et peu expérimenté. La prestation de Eddie Redmayne est remarquable, jouant un Norbert Gragonneau timide,naïf,sensible et gauche, il est convaincant voire touchant. On notera la présence de Colin Farrel comme méchant , avec mention correcte. Le reste du casting est moins connu mais non dépourvu de qualité. L’histoire évoluant avec un quatuor de personnages dont Dan Fogler qui joue Jacob Kowalski l’acolyte de Norbert avec beaucoup d'humour ainsi que Katherine Waterston et Alison Sudol qui sont une découverte intéressante. On observera la brève apparition de John Voigt. Effets / Décor : On a pas lésiné sur la qualité graphique afin de récréer une atmosphère typique et historique de New York en plein années folles ou de la prohibition. Il y a des séquences et des décors remarquables me faisant penser aux grands films d’époque évoquant cette décennie (cf.Il était une fois en Amérique etc.) Les créatures sont d’une richesse visuelle parfois rigolotes ou menaçantes, c’est selon mais c’est très bien conçu. Conclusion: Une adaptation réussie de David Yates qui changera des aventures d’Harry Potter (bien trop sombre et complexe dans les derniers tomes). Une aventure qui apporte de la fraîcheur et du renouveau sans pour autant se calquer sur Harry Potter. Cote : 7/10, un bon film pour tout public.

Publié le 23 novembre 2016
Une production Marvel de plus … je l’ai abordée avec une certaine appréhension et j’en suis sorti étonné (favorablement) enthousiaste et charmé! Pour faire simple, c’est un film audacieux avec une technique cinématographique bien différente des autres Marvel du genre. Acteurs : Quel bonheur de réunir un casting aussi talentueux et convaincant! Mention très bien voire parfaite pour Benedict Cumberbatch (série Sherlock Holmes) qui est excellent et raffiné en Docteur Strange avec ce flegme britannique et cet humour "pince sans rire ». On notera la présence de Chiwetel Ejiofor (12 years a slave) Mads Mikkelsen (La Chasse , Casino Royal) et Tilda Swinton (Le Monde de Narnia, Michael Clayton). Synopsis : Le Docteur Stephen Strange est un talentueux et réputé neurochirurgien à l’ego surdimensionné , en pleine gloire, il est victime d’un accident de voiture grave. Sa carrière étant compromise , ses mains étant fortement blessées, ayant tout essayé avec la médecine traditionnelle, son seul espoir est une secte établie au Népal. Celle-ci ayant eu la réputation d’avoir soigné et retapé des personnes condamnées par la médecine moderne. En quête d’un renouveau, Stehen Strange va s’y ressourcer spirituellement et médicalement. Cette confrérie s’avèrera bien plus influente sur le monde ainsi que sur les éléments de notre environnement. Stephen Strange va y développer des pouvoirs au-delà de ses plus folles espérances et pour le bien de l’humanité contre une menace toute aussi destructrice. Technique/effets : J’ai rarement vu un film aussi prenant et dynamique osant miser sur les effets spéciaux avec une telle inventivité! On fait rapidement le lien avec "Inception" (Ce chef-d’oeuvre de Christopher Nolan avec Leonardo Di Caprio sorti en 2010!) On exploite les mêmes idées avec les techniques actuelles, c’est époustouflant pour y aborder les notions de métaphysique!!! Conclusion : C’est l’occasion de découvrir un super-héros encore méconnu du grand public qui a un personnage bien plus complexe et intéressant de part ses spécificités. L’histoire est intelligemment conçue et on a la chance d’y aborder du super-héros autre que du traditionnel Avengers et Captain America. Le jeune réalisateur Scott Derrickson (L’Exorcisme d’Emily Rose , Le Jour où la terre s’arrêta) nous livre un chef-d’oeuvre avec une approche qui risque d’innover dans le genre du super-héros. Durée : 2h00. Ma cote : 9/10 (Le meilleur film du genre à égalité avec Watchmen (2009) un film à voir!!!

Publié le 5 septembre 2016
Un duo d’êtres maléfiques (un frère qui est une sorte de dieu machiavélique et de sa soeur, une sorcière intemporelle aux pouvoirs immenses) menace la planète en créant un cataclysme apocalyptique, tout en préparant une armée de zombies. Désarmé face à cette menace, le Pentagone lance son projet X (soit les Méta-humains de la pire espèce sans foi, ni loi). On les sort de prison et une remise de peine à la clé s’ils combattent ce fléau extra-terrestre. On sent que le créneau étant bien porteur que DC Comics essaye tant bien que mal de prendre sa part de succès dans le monde du film des super héros (notamment avec Batman et l'excellent Ben Affleck). Marvel détenant encore une majorité des productions et licences. Néanmoins, on sent de réelles qualités dans cette production et plein d’idées nouvelles, notamment mettre en évidence des super méchants. La première moitié du film est passionnante, la seconde retombe dans des classiques du genre. Le film est un peu trop tiré en longueur. La distribution a été bien triée et choisie avec justesse. Will Smith en Deadshot est égal à lui-même! Toute grande mention à Margot Robbie qui joue Harley Quinn , une vraie prouesse encore plus disjonctée que le Joker. In finé Jared Leto qui interprète le dément Joker à la perfection. Dommage qu’il est peu présent par la suite. En conclusion, un bon film avec de riches idées mais qui n’ont pas été exploitées pleinement!

Publié le 3 septembre 2016
L’USS Entreprise doit partir illico afin de procéder à une mission de sauvetage, le vaisseau tombe dans un piège et l’équipage va devoir se séparer après l’évacuation et la destruction de l’USS Entreprise et tentera de survivre sur une planète hostile …… Cet opus n’est pas le plus mauvais, mais n’est pas le meilleur non plus. Il est certain qu’il devient difficile de surprendre ou d’innover dans ce genre de film, les actions sont bien présentes au même titre que les effets spéciaux (cf. Crash du Vaisseau). On notera un capitaine Kirk (Chris Pine) moins juvénile et plus crédible, par contre son second qui est un personnage incontournable le Commander Spock (interprété par Zachary Quinto) semble plus effacé et moins important dans cette aventure. Le Docteur McCoy est toujours drôle au même titre que Mr Scotty l’ingénieur. Le méchant joué par Idris Elba manque de charisme. On notera un hommage (bien maigre) fait à Léonard Nimoy qui a marqué les Trekkies comme premier Spock durant de nombreuses années. Ce Star Trek n’est pas mauvais mais a un goût de « déjà vu ».

Publié le 3 septembre 2016
Le film évoque le comme-back « forcé » de Jason Bourne auprès de la CIA qui en parallèle, peine à réunir toutes les pièces du Puzzle concernant son identité. Je me faisais un plaisir de revoir Matt Damon (qui demeure un grand acteur) reprendre le rôle de l’illustre agent secret, ceci après la parenthèse médiocre avec Jeremy Renner. Or, dans ce dernier volet très peu inspiré, on ressent un scénario pauvre et peu fouillé qui s’essouffle rapidement (à croire que de nombreux plans d’anciens films servant de flash-backs ont été utilisés pour compenser la pauvreté de la trame!) Alors que cette série de blockbusters est connue pour ses séquences captivantes et dynamiques réussies, ici on s’ennuie sauf à la conclusion explosive se déroulant à Las Vegas! Le film est bourré d’incohérences (J. Bourne tombe d’un 5 ème étage, il est écrasé dans une voiture, il se fait dégommer au combat avec des poids altères , il ressort impeccable sans égratignure! LOL! On a droit parfois à une parodie de film d’action digne de ce nom. Au niveau du casting Matt Damon peu convaincant et Tommy Lee Jones peu crédible voire fébrile, heureusement que Vincent Cassel relève le niveau pour son rôle de tueur implacable. On assiste à la fuite perpétuelle de Bourne qui part dans tous les sens, ça n’a ni queue, ni tête. Le script est un véritable cafouillage. Une réelle déception par rapport aux premiers tomes de la série.

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel