Galoul

Masse Philippe
  • Membre depuis le 05/05/2006
  • Nombre de critiques : 60
Publié le 6 février 2015
Un petit bijou de sensibilité ( sans jamais tomber dans le gnangnan ) , de poésie, d'humour, d'esprit british. Les effets visuels sont parfaits et le message a même un petit côté social. Plaira aussi bien aux enfants qu'aux adultes qui les accompagnent.

Publié le 30 janvier 2015
La mise en scène est assez hallucinée, portée par un fleuve de dialogues ponctués d'une musique qui marque les sens. Une telle réflexion sur le statut de l'artiste ne pouvait qu'être défendue par des interprètes d'exception et c'est le cas. On est presque toujours aux côtés de Michael Keaton tout à la fois acteur, personnage, père, ... Inarritu filme avec une liberté totale et ose même l'humour. Une pensée émue toutefois aux spectateurs se fiant sur la bande annonce et pensant découvrir un nouveau super héros : le choc risque d'être aussi déstabilisateur que l'effet de la kryptonite sur Superman !

Publié le 28 janvier 2015
Une bonne reconstitution historique classique mais efficace jonglant entre trois époques. A l'aspect purement historique s'ajoute une interrogation sur la normalité et une réflexion finale sur l'ingratitude humaine.

Publié le 28 janvier 2015
Le film aurait pu être un épouvantable mélo mais c'est, au contraire, une oeuvre d'un réalisme délicat. Surprenante interprétation de Eddie Redmayne.

Publié le 20 décembre 2014
C'est le genre de film a voir sur grand écran pour certains morceaux de bravoure ( les combats, le passage de la Mer Rouge,les dix plaies d'Egypte aux images pas piquées des sauterelles, heu des hannetons - et encore, Rydley ne connaissait ni Raymonde ni notre gouvernement)mais le film est très long ( pourtant le réalisateur fait l'impasse sur des épisodes comme le veau d'or et la présentation des commandements ) et de facture très traditionnelle ( si ce n'est quelques allusions à la situation géopolitique actuelle ).On retrouve des éléments de Gladiator ( comme la musique clonée sur celle de Hans Zimmer )mais à dose homéopathique. Mais surtout , et c'est un comble pour un récit biblique, les personnages, un peu figés, manquent d'âme.

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel