Galoul

Masse Philippe
  • Membre depuis le 05/05/2006
  • Nombre de critiques : 93
Publié le 23 décembre 2016
Un road movie à l'humour décalé et aux personnages attachants. Un peu comme un Groland tendre.

Publié le 19 décembre 2016
Un couple dans la salle où j'étais avait dû se fier uniquement à l'affiche et au pitch du film car ils sont partis à l'entracte et on ne les a plus revus. En fait c'est une version très élégante et intelligente des films mettant en scène des extra terrestres. Ici très peu d'effets spéciaux et pas de scènes de destruction façon Independance Day. Il s'agit ( et on le comprend vraiment dans la toute dernière partie du film que je ne vais pas spoiler ) d'une réflexion métaphysique ( un peu bavarde, c'est vrai et qu'il vaut mieux aller voir à deux pour pouvoir en discuter après la séance et s'assurer que l'on a bien tout compris ) qui oppose le suspense généré par une telle rencontre et l'émotion,l'ailleurs de l'espace et du temps et notre condition humaine,l'infiniment grand et l'intime.

Publié le 11 décembre 2016
Film très irrévérencieux. Il est très jouissif de voir, par ces temps remplis des discours de ceux qui croient détenir la Vérité parce qu'elle est écrite dans un livre ( vous avez le choix ) une métaphore aussi audacieuse. Sous ses aspects potaches, le film ose aborder le conflit israélo-palestinien, la crédulité des fidèles de tous bords, le sexe salvateur, ...

Publié le 5 décembre 2016
C'est un film de guerre à l'ancienne mais qui aurait été sponsorisé par la boucherie Sanzot et les barbecues Toucuit. Gibson a toujours aimé filmer la douleur et la souffrance, ici il se régale. Sa réalisation est une exaltation de la bravoure. Paradoxalement, si le héros est objecteur de conscience, le film n'est pas du tout antimilitariste, au contraire. Un exemple : il suffit de comparer la scène où un gradé insulte les soldats dans la chambrée avec une scène identique dans "Full metal jacket". Dans le film de Kubrick les paroles du gradé provoquent notre indignation et on espère qu'un des soldats réagira et ne se soumettra pas à cette autorité ridicule.Mais ici les répliques du gradé provoquent le rire et il finit par mettre les spectateurs de son côté. Plus tard on comprendra que c'est finalement un chic type qui doit être sévère avec les soldats pour leur plus grand bien ( laissez donc votre esprit critique au repos : ça y est, les années Trump ont bien commencé ). En plus la dimension religieuse est omniprésente et le héros ne sort jamais sans sa Bible. Cela m'a donné l'envie, en guise d'antidote, de revoir "Tigerland" qui mettait en scène un soldat bien moins lisse.

Publié le 5 décembre 2016
Tom Hanks est très crédible. C'est un film multi-couches. Une partie film catastrophe, une partie docu, une partie (mini)biopic, une partie illustration d'un homme seul face à la machine administrative, une partie exaltation des nobles valeurs de l'Amérique ( j'aime moins ). Pas de problème : vous pouvez embarquer, Eastwood est au poste de pilotage et il vous mènera sans encombre à destination.

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel