L'Aile ou la cuisse

Origine:
  • France
Genre:
  • Comédie
Public: Tout public
Année de production: 1976
Durée: 1h43
Synopsis : Charles Duchemin, le directeur d'un guide gastronomique qui vient d'être élu à l'Académie Française, se trouve un adversaire de taille en la personne de Jacques Tricatel, le PDG d'une chaîne de restaurants. Son fils Gérard anime en cachette une petite troupe de cirque.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    8.1/10 6 votes - 5 critiques

Horaires du film L'Aile ou la cuisse

Régions
Versions audio
Formats vidéo
Jours
Heures


Palace

Bruxelles


Horaires du film L'Aile ou la cuisse dans le cinéma Palace
Dates Versions Formats Heures
mercredi 27/10 VO   S.t. nl Dig
11:30
mardi 02/11 VO   S.t. nl Dig
11:30
samedi 06/11 VO   S.t. nl Dig
10:30

Avis des internautesdu film L'Aile ou la cuisse

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
  • 1
Publié le 27 septembre 2015
L'aile ou la cuisse vaut le détour pour sa thématique (le bien manger) et pour certains de ses nombreux gags.

Publié le 3 septembre 2006
Le retour de Fufu sur le grand écran après trois ans d' absence - le tournage des "Aventures de Rabbi Jacob", en 1973, l' avait laissé physiquement épuisé. Heureusement pour nous, De Funès a su conserver intact son style et son humour si particulère et même unique... Lui et le réalisateur Claude Zidi collaboreront à nouveau deux ans plus-tard avec "La zizanie".

Publié le 1 mars 2006
Très bonne critique Thomas! Par contre les deux blondes(?) avant... Un classique de Fufu

Publié le 30 juillet 2005
On se souvient que De Funnès avait déja interprêté, en 1967, un grand apôtre de la gastronomie française dans "Le Grand Restaurant". Ici, il récidive, mais campe cette fois le directeur du plus célèbre guide gastronomique mondial, le guide Duchemin. Défendant bec et ongles la bonne cuisine traditionelle contre les assauts répêtés des grands patrons du fast-food et de la cuisine industrielle - ici campé par Julien Guiomard, magnifique en fripouille prête à tout pour imposer aux gens la consommation de sa tambouille... C' est ici, également, la rencontre de deux grands noms du comique français: De Funès et Coluche - qui campe ici un bon fifils qui préfère, de loin, le monde du cirque aux casseroles de papa. Au-delà de la simple comédie bon enfant, où on retrouve Fufu comme on l' aime, l' histoire est aussi un - bon - prétexte pour mettre en garde le spectateur contre les dérives et les dangers de la cuisine et des produits industriels. C' est vrai encore plus aujourd' hui: Louis de Funès, alias Charles Duchemin, croiait avoir tout vu !... Si il voyait ce que nous avons mantenant: vache folle, poulet à la dioxine, porcs nourris aux excréments - si, c' est vrai !-, légumes transgéniques, poissons empoisonnés par les multiples pollutions des mers, etc... Non vraiment, Duchemin a bien raison: la cuisine est l' un des arts les plus nobles et on ne fera jamais assez attention à ce que l' on a dans son assiette.

Publié le 30 avril 2005
AAAAAAAAAHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!! Trop marrant on en ri encore, c'est géniiiiiiiial !!!!!!
  • 1

Partager

Suivez Cinebel