Le Bon, la Brute et le Truand

Titre original: Il buono, il brutto, il cattivo
Origine:
  • Italie
Genre:
  • Western
Public: Tout public
Année de production: 1966
Durée: 2h39
Synopsis : Tandis que la guerre de sécession fait rage, trois personnages plus ou moins dangereux cherchent un trésor dans un cimetière, dans une lutte sans merci qui ne peut s'achever que par la victoire de l'un d'entre eux...
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    9.6/10 5 votes - 6 critiques

Horaires du film Le Bon, la Brute et le Truand

Régions
Versions audio
Formats vidéo
Jours
Heures


CINEMATEK

Bruxelles


Horaires du film Le Bon, la Brute et le Truand dans le cinéma CINEMATEK
Dates Versions Formats Heures
mardi 22/06 VO   S.t. bil. Dig
20:30
dimanche 27/06 VO   S.t. bil. Dig
20:00

Avis des internautesdu film Le Bon, la Brute et le Truand

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 5 juin 2015
Un chef d'oeuvre politiquement incorrect du western spaghetti. Une réalisation magistrale, une BO composée avec brio et magnifiquement joué par des acteurs principaux charismatiques.

Publié le 13 novembre 2009
LE chef d'oeuvre absolu du western spaghetti et du Western tout court. Un film a revoir encore et encore.

Publié le 25 mai 2007
LE plus grand western de toute l'histoire du cinéma. Et, vu qu'on en fait plus, il le restera. je l'ai déjà vu plus d'une dizaine de fois et je ne m'en lasse jamais. Sans doute parce qu'il parle de bien d'autres choses, en filigrane, que d'une banale histoire de cow-boys qui s'entre-tuent. Un seul regret, ne pas avoir pu le voir sur grand écran ( surtout pour les plans des duels). Trop jeune à la sortie du film.

Publié le 25 octobre 2006
Avec "Le bon, la brute et le truand", le grand Sergio Leone concluait la fabuleuse trilogie commencée quatre ans plus tôt avec "Pour une poignée de dollars", et suivit deux ans plus-tard par "Et pour quelques dollars de plus". Ici, Clint Eastwood a pour adversaire, dans le rôle de "la brute", Lee Van Cleef, qui fut son complice et partenaire dans "Et pour quelques dollars de plus", et dans celui du truand, Eli Wallach. Si le personnage de Van Cleef est bien une brute de la pire espèce, parfait exemple de froideur et de cruauté raffinée, et celui de Wallach un véritable bandit sans foi ni loi, celui de Eastwood, malgré son surnom (le "bon") n' est pour autant un saint. Dans certains domaines, et en certaines circonstances, il vaut d' ailleurs bien les deux autres (ce qui n' empêche nullement que ce soit vers lui qu' on trouve le plus sympathique). Comme dans les deux opus précédents, le but des trois hommes est de s' emparer d' un magot. Celui planqué dans un cimetière militaire par un soldat Sudiste qui, juste avant de mourir, à revéler son emplacement à Eastwood. Sur fond de Guerre de Sécession, nos trois comparses vont donc traverser les plaines du far-west - entre deux batailles et plusieurs escarmouches entre Nordistes et Sudistes, à laquelle ils se retrouvent mêlées, parfois malgré eux -, chacun vouler bien évidemment arriver le premier pour emporter le grisbi. Le tout, servi, une nouvelle fois par l' admirable musique d' Ennio Morricone (le générique du début, un chef d' oeuvre du genre, est inoubliable), qui a déja composé celle des autres films et d' "Il était une fois dans l' Ouest", du même Sergio Leone. Un classique, incontournable et indémodable, du western. Qui se voit et se revoit avec, à chaque fois, le même, et immense, plaisir.

Publié le 4 novembre 2005
Peut-être le sommet du western spaghetti. Le chef-d'oeuvre de Sergio Leone. A revoir de toute urgence

Partager

Suivez Cinebel