Casablanca

Origine:
  • États-Unis
Genres:
  • Drame
  • Guerre
  • Romance
Public: Tout public
Année de production: 1942
Durée: 1h42
Synopsis : A Casablanca, pendant la Seconde Guerre mondiale, le night-club le plus couru de la ville est tenu par Rick Blaine, un Américain en exil. L'établissement sert également de refuge à ceux qui voudraient se procurer les papiers nécessaires pour quitter le pays. Lorsque Rick voit débarquer un soir le dissident politique Victor Laszlo et son épouse Ilsa, quelle n'est pas sa surprise de retrouver, dans ces circonstances, le grand amour de sa vie.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    9.5/10 7 votes - 4 critiques

Vidéodu film Casablanca

Horaire du film Casablanca

Régions
Versions audio
Formats vidéo
Jours
Heures


Aucune séance programmée dans la région sélectionnée. Veuillez choisir une autre région.

Avis des internautesdu film Casablanca

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
  • 1
Publié le 8 juin 2008
comme pour alexandre newsky l'homme ordinaire et le surhomme merci mr blum

Publié le 28 mars 2005
Quels-sont les films qui représentent pour vous ces chefs d'oeuvre, ces classiques du cinéma américain d'après guerre ? Quel que soit votre liste d'oeuvres cultes de ce type, Casablanca doit en être. Rarement une musique n'aura fait naître autant de mélancolie, livrant le spectateur au blues d'un Humphrey Bogart subtil qui n'a d'égal que la sublime Ingrid Bergman. Casablanca est un film mûre sur l'occupation, c'est aussi l'espoir d'un exil improbable sur une terre de liberté : le continent américain. Si ce métrage est bien plus une romance qu'une reconstitution de la vie à Casablanca lors de la grande guerre, l'élégance de Bogart ainsi que sa désinvolture font date. De tels métrages, sont garant de cette nostalgie palpable, d'une époque pourtant inconnue qui nous intrigue lorsque l'on pose le regard sur une de ces affiches saturées de couleurs vives, à la gloire de la Warner. Un excellent film pour découvrir l'atmosphère unique de toute une époque cinéma.

Publié le 6 mars 2003
Tant de choses ont été dites sur ce film que j'ai vu cinq ou six fois : chef d'oeuvre du cabotinage, cinéma dans le cinéma, acteurs incomparables pour ce genre d'exercice (H.Bogart, I.Bergman). Ce film procure un plaisir renouvelé, intact. Parmi les analyses possibles, j'en propose une qui m'est apparue dans un autre film avec Bogart et Lauren Bacall, le Port de l'Angoisse (de Howard Hawks): un américain solitaire et charmeur, indifférent aux idéologies et à la politique (dans les deux cas, pendant la seconde guerre mondiale, résistants et collabotateurs s'affrontent dans une colonie française), prend finalement parti pour les bons (les résistants), moins par conviction que par instinct et essentiellement par amour ( et pour quelles femmes,Ingrid Bergman et Lauren Bacal!). Toute une idéologie quand même ! 10/10

Publié le 13 février 2003
Excellent film! Oscar en 43, un grand classique, qui ne devaient pas spécialement sortir du lot parmi toute la production de l'époque. Et puis il y a le miracle: les interprétations justes, riches, le charme fou d'Ingrid Bergman, d'Humphrey Bogart, mais aussi de Paul Henreid en chef de file de la resistance ! Sans oublier l'officier français (Claude Rains)... - Play it Sam ! Cela vient de 'Casablanca' ! Très belle histoire d'amour, une idée pour le 14 février,...ou après !!!
  • 1

Ils recommandent ce film

Partager

Suivez Cinebel