Marylyn

Marylyn
  • 26 ans
  • Membre depuis le 21/01/2007
  • Nombre de critiques : 200

Utilisateur qui me suit de l'utilisateur Marylyn

Publié le 19 mars 2013
Je suis une inconditionnelle du cinéma de Xavier Dolan et pour ce troisième long métrage, il m'a une nouvelle fois bluffée ! J'avais un peu peur vu la durée du film mais la beauté des images, le jeu des acteurs, le scénario impeccable m'ont envoutée et ne m'ont donné aucun signe de longueurs. A voir bien évidemment.

Publié le 19 mars 2013
Je fais partie de ces quelques personnes qui n'ont pas apprécié ce film et qui l'assument totalement. Tout comme un autre commentaire précédent, je n'ai pas compris pourquoi ce film se nommait "Amour". C'est plutôt la déchéance de l'amour vu, notamment, la fin assez terrifiante. Si c'est cela l'amour, merci bien... De plus, mes grands-parents ont vécu la même histoire (la fin n'étant pas DU TOUT la même bien évidemment) et je peux dire que ce film ne relate pas la réalité, au contraire, Haneke choisit une fin trop facile pour vite conclure son film avant que les spectateurs ne s'endorment totalement. Peut-être que je n'ai rien compris, peut-être que je n'ai pas le recul nécessaire mais qu'importe, je sais que ce film ne mérite pas les éloges qu'on a pu lui faire. Et évidemment, impossible d'échapper aux loooooongues séquences qui ne servent à rien mais ce principe est tellement propre aux films d'auteur qu'on ne pouvait pas y échapper. Un petit bravo aux acteurs tout de même.

Publié le 19 mars 2013
J'ai vu ce film par curiosité et... j'aurais du m'abstenir. Un scénario pas folichon, des acteurs franchement pas très bons et même très caricaturaux pour certains. Long, long et long, j'ai vu les minutes s'écouler.

Publié le 19 mars 2013
Le petit film incontournable du début des années 90 qui ferait bien rire de nombreux enfants aujourd'hui... Dommage, les acrobaties d'un orque restent toujours impressionnantes.

Publié le 19 mars 2013
Autant j'avais accroché et adoré la complexité de "Dans la peau de John Malkovich" autant ici, je me suis vraiment ennuyée. On ne peut pas gagner à tous les coups.

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel