Dear Wendy

Origine:
  • Danemark
Genre:
  • Drame
Public: À partir de 16 ans
Année de production: 2005
Date de sortie: 17/08/2005
Durée: 1h41
Synopsis : Dick est un jeune homme solitaire habitant la modeste ville minière d'Estherslope. En tombant un jour sur un petit revolver, Dick se sent étrangement attiré par lui, malgré ses convictions pacifistes. Avec son nouveau partenaire, il persuade bientôt les autres jeunes marginaux de la ville de devenir membres d'un club secret qu'il baptise 'Les Dandys'. Un club fondé sur le pacifisme armé. Même s'ils croient dur comme fer à la règle la plus importante pour un Dandy : 'ne jamais dégainer son arme', ils se retrouvent vite en très mauvaise posture et réalisent alors que les règles sont faites pour être transgressées...
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    5.5/10 9 votes - 9 critiques

Avis des internautesdu film Dear Wendy

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 21 août 2005
Absolument ridicule !! Sous prétexte d'une dénonciation du port d'armes à feu, voilà que le duo danois Vinterberg/Von Trier signent un vrai foutage de gueule ! Le scénario est complètement grotesque et certaines scènes sont vraiment hallucinantes de ridicule ! Non, je ne suis jamais rentré dans cette pitrerie... Et pourtant j'avais beaucoup aimé "Festen", "Breaking the waves" ou "Dogville". Mais ici, ça rejoint plus pour moi "Les idiots". C'est-à dire que Von Trier a pêté un câble en écrivant le scénario... A déconseiller donc.

Publié le 21 août 2005
Euh, je n'ai pas tout compris au film, mais ça ne ressemblait pas à ce que j'avais vu de ces réalisateurs avant... Donc, déçue! A réserver aux fans des armes à feu sans doute?

Publié le 21 août 2005
Ce film est vraiment difficile à aborder, à cerner, peut être parce qu'il ne tient pas vraiment la route. A déconseiller surtout si vous êtes fatigué, n'avez pas le moral ou tout simplement pas envie de vous prendre la tête.

Publié le 18 août 2005
J'avais peur de me retrouver dans un western des temps modernes pendant 1h40... Eh bien non, je suis devenu un Dandy, un esthète, un poète. Aucune de ses deux parties bien déliminitées qui passent de l'une à l'autre suite à une circonstance malheureuse ou comment l'utopie se fait meurtrière pour les doux rêveurs, ne laisse indifférent.Et puis... The Zombies - Time of the Season de la BO... depuis ça passe en boucle chez moi, spécialement pour toi Wendy.

Partager

Suivez Cinebel