Che - 1e partie : L'Argentin

Titre original: Che - Part One : The Argentine
Origines:
  • Espagne
  • États-Unis
Genre:
  • Drame
Public: Tout public
Année de production: 2008
Date de sortie: 18/02/2009
Durée: 2h07
Synopsis : Cuba, 1952: le général Fulgencio Batista fomente un putsch, s’empare du pouvoir et annule les élections générales. Bravant ce dictateur corrompu, un jeune avocat, Fidel Castro, candidat à la députation sous la bannière du Parti du Peuple, passe à l’action. Dans l’espoir de provoquer un soulèvement populaire, il attaque avec 150 jeunes la caserne de Monaca le 26 juillet 1953. L’opération échoue ; Castro passe deux ans en prison. Amnistié en 1955, il s’exile à Mexico. Pendant ce temps, au Guatemala, un jeune Argentin idéaliste, Ernesto Guevara, se lance en politique. En 1954, lorsqu’un complot militaire soutenu par la CIA renverse le gouvernement, démocratiquement élu, de Jacobo Arbenz, Guevara se réfugie au Mexique. Après une première prise de contact au Guatemala, il rejoint un groupuscule révolutionnaire cubain.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    5.6/10 5 votes - 6 critiques
  • 7.5/10  Cote de lalibre.be du film Che - 1e partie : L'Argentin

  • 7.5/10  Cote de DH.be du film Che - 1e partie : L'Argentin

Avis des internautesdu film Che - 1e partie : L'Argentin

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 17 novembre 2009
Né en 1963 à Atlanta, Steven Soderbergh obtient la Palme d'or pour Sexe, mensonges et vidéo en 1989. Depuis, il possède une filmographie impressionnante, mêlant films intimistes tel que Bubble en 2006 aux grosses productions comme Ocean's Eleven en 2001. Le film Che a été présenté au Festival deCannes 2008 en sélection officielle dans sa version intégrale de de 4h28. Pour sa diffusion en salle, le film a été coupé en deux parties d'un peu plus de 2 heures. Pour son rôle du Che, Benicio Del Toro a obtenur le prix de la meilleure interprétation masculine au même festival de Cannes. La première partie de ce diptyque montre l'ascension de Che Guevara, bel espoir pour les peuples d'Amérique latine. Steven Soderbergh s'attelle sobrement à montrer comment une guerilla avec 80 hommes au départ, peut renverser un régiment aidé par les Etats-Unis. Il prend le temps de détailler toute la difficulté du travail avec patience et discipline sur le terrain. Parallèlement, il coupe ses scènes avec des images du discours du Che à l'ONU en 1964 expliquant sa vision politique. Steven Soderberh maîtrise parfaitement le contexte historique et donne de la profondeur à son film en exposant le travail de fourmis pour une guerilla efficace. Il suit plus précisément le parcours du Che sans toutefois en être omnibulé. Cette première partie est historiquement prenante mais manque singulièrement d'éclat dans sa mise en scène, compensé par un Benicio Del Toro époustouflant. Á Retenir : le Che maîtrise le lance-roquette, une discussion sur une terrasse historiquement cruciale, toujours des problèmes d'asthme, on ne vole pas de voitures et le Che ne se fait pas que des amis à l'ONU.

Publié le 4 juin 2009
Franchement déçue. Ni la personnalité du Che, ni ses rapports avec Fidel ne sont réellement exploités. Très superficiel nonobstant la prestation de Benicio qui demeure un acteur d'exception.

Publié le 28 mai 2009
techniquement super bien fait, un des meilleurs soderbergh. c est sur que ceux qui s attendent a voir un bravehaert seront decus. Le realisateur n a pas voulu faire un film d action, mais un film humain, ou l on peut voir la difficulte des guerilleros...on suit les protagonistes dans leur lutte. Je comprends les gens qui ont du mal a percevoir ce film.

Publié le 8 mars 2009
ce film passera t il à Charleroi ? Nous l'attendons

Publié le 2 mars 2009
J'ai l'impression d'un immense gâchis concernant S.Sodergergh. Il est clair que ce type sait bien filmer et diriger des acteurs. Mais il a du mal à rendre ses personnages "humains". Ici, je ferai la même critique que pour Valkyrie. J'avais écrit à propos de ce film que peu importait qu'il s'agissait de l'assassinat de Hitler ou de ma grand-mère...c'était traité tellement superficiellement que ça n'avait pas d'importance. Ici pareil. On assiste juste à une espèce de documentaire sur une guérilla. Mais on ne parle quasiment pas de la personnalité de Che Guevarra, ni de la situation à Cuba, ni de la position américaine. Et donc, je me demande...pourquoi faire un film à priori politique sur le Che sans parler de politique ? Le film aurait pu raconter l'histoire d'une guérilla au Yémen que ça aurait été la même chose... Reste de belles images et une belle interprétation de B. Del Toro. Autre critique également.....dans cette première partie, il y a une heure en trop....dès lors, pourquoi ne pas avoir fait un seul film de 3H ?? Ca m'énnerve de voir un réalisateur se prendre tellement au sérieux qu'il n'est pas capable de traiter un sujet sur un seul film.

Partager

Suivez Cinebel