soursette

soursette
  • 71 ans
  • Membre depuis le 01/01/2016
  • Nombre de critiques : 5
  • 1
Publié le 16 janvier 2016
Film touchant et drôle, poétique donc. Interprétation impeccable de tous les rôles, même secondaires. Huppert et Jules Benchetrit particulièrement impressionnants. Aucun effet. Benchetrit ne s'appesantit pas. Il connaît bien la banlieue, sans doute celle de son enfance. On rit et on pleurerait bien, mais pas besoin. On sort de ce film plein de punch.

Publié le 7 janvier 2016
Un peu long, d'accord, mais Zhang Ke filme les paysages industriels comme personne. Et le jeu de l'actrice principale, du rôle masculin secondaire et de l'enfant sont confondants de naturel. C'est un un peu une tragédie grecque à la sauce romantico-socio-chinoise. Et puis grâce à ce film, on perçoit vraiment ce que provoque un changement radical de système économique foudroyant de rapidité : plein de gens sont laissés sur le bas-côté, ce qui ne les empêche pas d'être magnifiquement humains, et d'autres versent dans le cynisme et le matérialisme absolus, ce qui ne les empêche pas d'être terriblement humains. Très intéressant donc, mais 20 minutes de moins auraient resserré le propos.

Publié le 1 janvier 2016
Le Japon du quotidien, dans un gros bourg. Tradition et modernité. Un trio soudé de trois soeurs, qui bossent, qui aiment et qui mangent. Puis la petite soeur, une ado quasi plus sage que ses nouvelles grandes soeurs, débarque. Un film ordinaire aurait décrit un bouleversement. Ici, au contraire, c'est l'histoire d'une intégration, d'une continuation. Film lent, magnifique, qui aurait gagné à être raccourci d'un quart d'heure, mais dont l'humanité, le sens du détail et le jeu incroyablement naturel de ces femmes nous fait mieux sentir de l'intérieur la culture, l'art de vivre et la particularité (tout en étant universelle) du Japon.
  • 1

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel