lemwavre

lemwavre
  • Membre depuis le 13/11/2006
  • Nombre de critiques : 1
  • 1
Publié le 13 novembre 2006
Franchement, je ne sais pas ce qui s'est passé, mais je me suis directement senti "dans la peau" du personnage de Cluzet. Je pouvais imaginer à quel point il tenait à elle. C'est donc à elle, Marie-Josée Croze, que je tire mon chapeau car sur les quelques minutes où elle apparait, au début du film, elle m'a littéralement envouté, elle est devenue une femme dont je ne saurais me passer. Un film français comme on en voit rarement, une perle.
  • 1

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel