L'Homme sans passé

Titre original: The Man Without a Past
Origines:
  • Finlande
  • Allemagne
  • France
Genre:
  • Comédie dramatique
Public: Tout public
Année de production: 2002
Date de sortie: 04/12/2002
Durée: 1h37
Synopsis : Un train s'arrête en gare d'Helsinki et un homme en descend. On ne sait rien de lui, peut-être vient-il chercher du travail... Malheureusement son voyage se voit écourté alors qu'il traverse un parc : agressé, battu, il est laissé pour mort par une bande de truands. Lorsqu'il recouvre ses esprits, le protagoniste a perdu tout ce qu'il possédait jusqu'à la mémoire. C'est à ce moment que commence un véritable drame épique. Ignorant totalement qui il est, le blessé tente de retrouver une vie ' normale ' parmi les plus démunis de la capitale. Loin de se décourager, l'homme sans passé va trouver sa route grâce à la solidarité de ceux qui donnent alors qu'ils n'ont rien. Deuxième volet d'une trilogie finnoise, ' L'Homme sans passé ' est un véritable fresque sociale dont les dialogues colorés ne sont pas dénués d'humour.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    8.5/10 22 votes - 22 critiques

Avis des internautesdu film L'Homme sans passé

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 11 mai 2003
Nettement positif que mes prédécesseurs, j'ai trouvé ce film ennuyant, terriblement ennuyant. Long, lent, dialogue d'ours à la langue monosyllabique et à l'humour caché parmi les arêtes de poissons dans les containers-maisons, je ne suis resté dans la salle que parce que j'étais bloqué par 3 petits vieux que je n'ai pas osé faire bouger. J'aurais du. Mais bon, soyons honnête, adeptes du 36ème degré, vous pourrez apprécié ce film coloré par moment attachant et si... finlandais...

Publié le 5 avril 2003
Si c'est ça l'humour finlandais, remettez-m'en quand vous voudrez ! Adorable moment que ce film qui démarre pourtant sur une note très violente. Bourré d'humour de situation et de petites phrases si drôles. C'est bien loin des standards 'hamburger' et c'est parfait.

Publié le 6 février 2003
Entre le conte et la peinture sociale. Le récit manque parfois de cohérence. Sinon, au fond, il y a un beau message d'espoir. C'est très loin du misérabiliste 'Rosetta' des frères Pleurniche. La morale de l'histoire, s'il n'y en a qu'une, je la comprends ainsi: un homme ne doit pas être jugé sur son passé; quoiqu'il ait fait, il est capable de changer le cours de sa vie, s'il est sincère. Et notre héros l'est forcément ici, puisqu'amnésique. Belle parabole! PS pour qqun du forum: il ne faut pas être 'intellectuel branché' pour apprécier, il faut simplement être réceptif à autre chose qu'aux films hamburgers (préformatés, à la même sauce pour plaire au + de monde, vite consommés, vite oubliés) Concernant la cote: je ne mettrais pas 10 (plutôt 8 dans l'absolu) mais je veux la faire remonter par rapport à celle de certains navets hollywoodiens (quoique les français font aussi parfois très fort!)

Publié le 5 février 2003
Un style assez particulier. Il faut aimer ce genre. Histoire très très lente, dialogues réduits au minimum, peu d'expression dans le jeu des acteurs. A prendre au quatorzième ou vingtième degré, sans doute.

Publié le 28 janvier 2003
Super. A voir absolument!

Partager

Suivez Cinebel