Thirteen Days

Origine:
  • États-Unis
Genre:
  • Drame
Public: Tout public
Année de production: 2000
Date de sortie: 16/05/2001
Durée: 2h27
Synopsis : Pendant 13 jours, des égos pour le moins développés se sont affrontés dans une maison blanche... Pendant 13 jours, deux présidents ont maintenu leur doigt suspendu au-dessus d'un bouton rouge... Treize jours qui ont bien failli être les derniers. Le 15 octobre 1962, un avion d'espionnage U2 américain prend des photos au-dessus de Cuba. Et ce que l'on découvre sur ces photos est pour le moins inquiétant: des morceaux de missiles en provenance d'Union Soviétique. A 145 kilomètres des côtes américaines, les Russes installent leurs premiers missiles nucléaires. Des missiles qui peuvent tout simplement rayer des villes américaines de la carte du monde. John F. Kennedy réunit ses conseillers. Et au bout d'une semaine de réunions tendues, la marine américaine encercle Cuba. Dès cet instant, la situation devient on ne peut plus périlleuse. L'Amérique souhaite à tout prix le retrait de ces missiles, mais lorsque les Américains attaquent Cuba, les Russes ripostent à l'aide d'armes nucléaires. Dans les salons de la Maison Blanche, Kennedy mène deux guerres: l'une contre les Soviétiques et l'autre contre ses propres généraux qui sont partisans d'une invasion de Cuba. L'Amérique passe au statut de sécurité Defcon 2, à deux doigts de la Troisième Guerre Mondiale. L'Union soviétique se dit prête à retirer ses missiles, mais c'est alors qu'un U2 américain est abattu au-dessus de Cuba. Et les Russes émettent des exigences totalement inacceptables pour les Américains. Un président, son frère et son principal conseiller tiennent l'avenir du monde entre leurs mains.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    7.4/10 7 votes - 7 critiques

Avis des internautesdu film Thirteen Days

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 12 août 2002
Une merveille. Un côte de JFK nous est montré que je ne connaissais pas. L'interprétation est correcte. La ressemblance physique est stupéfiante pour la plupart des protagoniste (à l'exeption de Kenny, joué par K Costner mais il prend un accent à couper au couteau, belle composition donc). Je vous conseille le dvd avec 9 scènes coupées, 1h30 de bonus et docu: une merveille!

Publié le 1 juin 2001
Jack ou JK, ou alors John? Bref première question: comment se fait-il que tout le monde appelle John Kennedy, Jack? Mystère et boule de grogne. A part ça, le film est bien construit, linéaire mais solide comme les liens d'amitité du triangle au pouvoir (JFK, Bobby K, and Kevin C). Le hic: la longueur. Deux heures et demi de négociation c'est long, parfois trop. D'autant que ce sont chaque fois les mêmes problèmes traités du même point de vue. On comprend l'approche américano-américaine du cinéaste, dans la lignée des films patriotiques, mais trop c'est trop. Heureusement que la crise en question n'a duré que treize jours !!!

Publié le 28 mai 2001
Trop drôle le perchiste ! On voit son micro une scène sur deux (sans comptre les extérieurs)... Même si l'histoire est connue, son approche purement américaine est plutôt pénible. Il semble que nos cousins ricains aient décidés de réécrire toute leur histoire (pensez au Patriot, Pearl Harbor, Rules of Engagement etc) afin de se présenter de manière acceptable. Tout cela pour nous faire croire à leur bonnes intentions alors qu'en tant que participant au jeu mondial de la domination ils utilisent tout ce qui est possible, sans morale ni droit, afin de 'gagner'... Pour cela nous avons droit à la participation de bons acteurs et de bons réalisateurs dans une narration correcte même si plutôt romancée. La sauce américaine c'est comme le hamburger-spreading, cela donne vite des boutons et après on reste cloué à la planche des WC. Vite vu, vite oublié, retournez aux lectures relatant ces évènements tels qu'ils se sont réellement passés en ayant soin de lire des sources variées.

Publié le 25 mai 2001
En voilà une preuve qu'on peut faire du bon cinéma avec de bons sentiments.Bon d'accord, le film n'est pas des plus impartiaux et il comporte les inévitables passages 'in God we trust'. Mais à part ça, c'est quand même plutôt bien enlevé. Personnellement, ce qui m'a le plus sidéré, c'est l'impossibilté de communication directe entre les deux 'K',les hommes dont on se dit qu'ils sontles mieux renseignés du monde, jouent avec l'avenir de la planète une partie de poker menteur en ne voyant qu'uenpartie des cartes et en devant interpréter (de deuxième, troisième, ...ixième main) les réponses du partenaire/adversaire. Horresco referens!

Publié le 23 mai 2001
Pas terrible ce film: ce ne sont que d'interminables négociations politiques, blablabla ... Tres peu d'action. Ennuyant à la longue.

Partager

Suivez Cinebel