Le Goût des autres

Origine:
  • France
Genres:
  • Comédie
  • Romance
Public: Tout public
Année de production: 1999
Date de sortie: 08/03/2000
Durée: 1h52
Synopsis : C'est l'histoire d'un chef d'entreprise qui rencontre une actrice qui est amie avec une serveuse qui rencontre un garde du corps qui travaille avec un chauffeur qui conduit une décoratrice qui est la femme du chef d'entreprise qui voudrait être ami avec des artistes qui... C'est l'histoire des goûts des uns et des couleurs des autres. C'est l'histoire de personnages et de milieux qui n'auraient pas dû se rencontrer, car on ne bouscule pas les cadres de références et les barrières culturelles sans faire d'histoires.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    8.5/10 32 votes - 32 critiques

Avis des internautesdu film Le Goût des autres

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 20 janvier 2010
J'ai vu ce film à la télévision et malgré le petit format de la lucarne, j'ai été prise par le jeu de Bachri et l'histoire bien sympathique. Pourquoi vouloir toujours être prosaïque, pourquoi ne pas rêver ?

Publié le 15 août 2001
Moi j'ai adoré ce film et je ne me suis jamais ennuyé. Cela sonne tellement juste, on y croit tout au long de la séance et on en reste baba à la sortie...du moins, c'est mon cas! Quand je vois les critiques de certains autres spectateurs, je me dis que le propos du film est plus que pertinent!

Publié le 12 avril 2001
Ca devrait être interdit de produire des films pareils.Quelques critiques frotte-manches plébiscitent un navet et derechef tout le monde se pâme. De quoi peut-on se réjouir dans 'le goût des autres'? Peut-être de la présence bien qu'un peu défraîchie d'Agnès Jaoui, accordons ça. Pour le reste, c'est ennuyeux à mourir, ce Bacri soi-disant bourru et attendrissant n'est que plat, et Chabat se compromet dans un rôle qui le déshonore. C'est un film français auto-contemplateur pénible qu'on a essayé de nous vendre comme étant un chef d'oeuvre, la décéption n'en est que plus cruelle. J'ai failli quitter la salle et ça ne m'était plus arrivé depuis Jurassic Parc.

Publié le 9 octobre 2000
Dans la série, on est tous le snob et le plouc de quelqu'un. Dans la vie, c'est quelque chose qui m'interpelle beaucoup; la capacité d'une personne à accepter quelqu'un d'un autre horizon socio-culturel que le sien... J'ai lu un article incendiaire à propos de ce film dans un hebdo féminin (féministe?). On y apprenait que Jaoui ne rend son 'plouc' intéressant aux yeux du spectateur que lorsqu'il commence à s'intéresser à la Culture (grand C), que finalement il n'est pas accepté pour lui-même mais bien pour ce qu'il est devenu: quelqu'un formaté à la culture de bon goût. Je ne suis pas d'accord; le film est bien plus riche que cela!

Publié le 9 septembre 2000
Jaoui, Bacri... pas très en forme, cette fois-ci. Le nombre de phrases qui nous font sauter de notre siège est sensiblement moins élevé que d'habitude. Et puis, Bacri est beaucoup plus amusant quand il joue les râleurs que les imbéciles. enfin. Le film a eu plus de succès que d'habitude. Tant mieux pour eux.

Partager

Suivez Cinebel