Le Retour

Titre original: The Return (2003)
Origine:
  • Russie
Genre:
  • Drame
Public: Tout public
Année de production: 2003
Date de sortie: 31/12/2003
Durée: 1h46
Synopsis : Les frères Ivan et Andrei ont été élevés sans père. Après 12 ans d’absence, il refait surface, et les frères gèrent de façon radicalement différente les émotions turbulentes que son retour éveille. Voulant endosser grossièrement le rôle de modèle, le père emmène ses fils en vacances sur une île éloignée. En chemin, cette tentative de créer de nouveaux liens devient rapidement une confrontation difficile, qui tourne en un test de virilité dans des proportions presque mythiques.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    9.4/10 14 votes - 21 critiques

Vidéodu film Le Retour

Avis des internautesdu film Le Retour

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 23 mai 2004
un film sans effets spéciaux, sans esbrouffe, sans racollage,... personnages vrais, humains,... film russe, ...

Publié le 29 avril 2004
c'est une pure merveille. Comment peut-on réaliser, alors qu'on en est à son premier long metrage, un film aussi dense, épuré et doté d'un tel professionalisme? Cela tient du génie ,tout simplement Le cinéma français n'a qu'à bien se tenir.... Tout est magnifique et sonne juste, l'histoire, les paysages, la musique, l'intensité des sentiments, les dialogues. A VOIR ABSOLUMENT

Publié le 17 mars 2004
'The Return' est un pur joyau! Le voyage initiatique de ces deux enfants avec leur père retrouvé, se déroule dans des paysages d'une beauté à vous couper le souffle! Tout le film est d'ailleurs filmé avec beaucoup de poésie, c'est du grand art, digne d'un Ingmar Bergman. Ce qui est d'ailleurs assez curieux, c'est qu'en sortant de la salle on a l'impression d'avoir vu un film en noir et blanc alors qu'en réalité il est en couleurs. Cela est dû sans doute à la dominance des variations de gris, de noirs et de blancs dans l'image.Faut-il le dire, ces images, dignes d'une anthologie du cinéma, sont soutenues par une excellente bande de son: le bruit de la pluie sur la toile de tente, le cri des mouettes, le chuintement du ressac sur le sable de la plage, rythment le lent déroulement des paysages. Ce voyage initiatique fait évidemment songer aux 'road movies' américains, au roman culte de Kerouac, 'On the Road', à cette différence près que, là où le voyageur américain, parti à la découverte, conquiert un monde et y établit son domaine, un peu à la façon de Robinson Crusoë, qui a justement été cité dans une critique sur ce site, le Russe ne conquiert rien, il passe et poursuit une route sans fin car le paysage russe est infini. Ici il ne s'agit pas de survivre mais de vivre. Je ne crois pas, comme le disent les époux de Duve, que le père soit indigne ou brutal, il est celui qui initie à la vie et la vie est sans pitié. On ne dévoilera pas le drame qui se joue, mais les enfants en sortent transfigurés, d'un coup ils ont pris des années et ce changement se lit sur leurs visages soudain marqués par un sérieux d'adultes. Quel bonheur de voir que le cinéma russe a retrouvé son âme perdue, renoué ses liens avec ce que les romans de Tolstoï ou les poèmes de Pouchkine nous ont appris de ce pays immense et merveilleux.

Publié le 21 février 2004
Superbe film russe. Ce père qui revient sans explications, après 10 ans d'absence et qui veut reprendre en mains et commander ses deux fils (Ivan, 11 ans, un rebelle et Andreï, 15 ans, plus malléable). Une Russie pauvre, intemporelle, que l'on voit défiler à l'occasion d'un étrange voyage du père et des deux enfants. Paysages de brume, de pluie, forêts de conifères,île du bout du monde... tout ça est magnifique. L'interprétation des deux enfants est admirable. Un petit chef d'oeuvre de sobriété.

Publié le 15 février 2004
un film à aimer. au debut un peu deroutant, mais c'est un conte magnifique et poetique, dans une trés belle photographie sauvage et exotique.

Partager

Suivez Cinebel