Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme

Titre original: No Country for Old Men
Origine:
  • États-Unis
Genres:
  • Aventure
  • Drame
Public: À partir de 16 ans
Année de production: 2007
Date de sortie: 23/01/2008
Durée: 2h02
Synopsis : A la frontière qui sépare le Texas du Mexique, les trafiquants de drogue ont depuis longtemps remplacé les voleurs de bétail. Lorsque Llewelyn Moss tombe sur une camionnette abandonnée, cernée de cadavres ensanglantés, il ne sait rien de ce qui a conduit à ce drame. Et quand il prend les deux millions de dollars qu'il découvre à l'intérieur du véhicule, il n'a pas la moindre idée de ce que cela va provoquer... Moss a déclenché une réaction en chaîne d'une violence inouïe que le shérif Bell, un homme vieillissant et sans illusions, ne parviendra pas à contenir. Moss doit désormais échapper à ceux qui le pourchassent, notamment à un mystérieux cerveau du crime qui décide du sort de ses ennemis en jouant leur vie à pile ou face...
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    6.7/10 24 votes -  critiques
  • 5.0/10  Cote de lalibre.be du film Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme

  • 7.5/10  Cote de DH.be du film Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme

Photos du film Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme

Avis des internautesdu film Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 28 janvier 2008
Quel est donc ce Tarantino molasson ? On est loin de Big Lebowski. C'est long, lent, ennuyeux, naze, creux et ça se termine en eau de boudin. C'est aussi une overdose inutile d'hémoglobine. Se retrancher derrière de splendides paysages et montrer quelques pauvres bougres, ça ne suffit pas à rendre l'histoire et son dénouement consistants.

Publié le 28 janvier 2008
Par cette vision hautement stylisée des Etats Unis, force est de reconnaître que ce pays n’est pas un pays pour les anciens. C’est le message en filigrane que les frères Cohen distillent à travers l’emblématique personnage du shérif démissionnaire incarné par un Tommy Lee Jones un peu déphasé. Les temps ont en effet changé et les mentalités portent plus sur le rapport de force de tout à chacun que sur l’honneur et la moralité. Les deux frères excellent ici en matière de savoir faire à travers un sujet qui cadre à leur cinéma : découvrir l’Amérique et ses grands espaces écornant l’urbain, trop idéalisé à leur goût. On suit avec délectation ce récit bouillonnant placé dans le sillage d’Anton (impressionnant Bardem), le tueur fou représentatif de la dérive sociétale qui s’oppose à un monsieur tout le monde qui résiste (Josh Brolin parfait). Le combat est inégal et parfaitement mis en valeur. Les Cohen nous gratifient ici de séquences mémorables (le charnier, le passage de la frontière mexicaine, l’hôtel…) et s’amusent autant que nous avec l’image et les mots. Au moins jusqu’à la fin, nettement plus brouillonne, qui vient prolonger de manière poussive tout ce qui nous faisait apprécier le film jusque là. Petit hiatus sans trop de conséquence pour un film diablement bien réalisé mais manquant quelque peu de coffre.

Publié le 28 janvier 2008
Les 80 premières minutes sont palpitantes, avec une chasse à l'homme qui vous rive au siège, un superbe travail de la caméra et quelques scènes choc qui résisteront au temps plus que le film lui-même. Car par la suite en effet, le scenario s'effiloche, traîne en longueur, avec des scènes inutiles et des personnages tombés du ciel. La fin queue de poisson et le monologue pathétique d'un Tommy Lee Jones qu'on a déjà vu nettement plus inspiré laissent le spectateur sceptique, interrogateur et quelque peu frustré, dommage...

Publié le 28 janvier 2008
Si on enlève le "savoir faire" des acteurs (bien connus), on obtient 1 bon cinéma 'série b'

Publié le 24 janvier 2008
L'atmosphère est noire et désenchantée avec pourtant un certain humour. Les réalisateurs prennent le temps d'exposer les actions, les bruits priment sur la musique, la photographie est superbe et les acteurs sont épatants ( Javier Bardem halluciné mais ayant sa propre morale, Tommy Lee Jones accablé par ce que devient ce pays ). Oui, ce pays est pour le jeune et le vieux cinéphile.

Ils recommandent ce film

Partager

Suivez Cinebel