cdc

cdc
  • Membre depuis le 21/05/2015
  • Nombre de critiques : 58

Utilisateur qui me suit de l'utilisateur cdc

Publié le 11 mai 2018
Pour ceux qui aiment les films d'horreur et qui fréquentent le BIFFF, voici un très bon choix. Dans une salle moins bruyante que celle du, justement, BIFFF, on aurait entendu voler une mouche, on hésitait à croquer du pop-corn et même à déballer les oursons citriques... Très efficace, très angoissant, totalement irréaliste (mais on s'en balance), c'est un beau moment de suspense avec d'excellents acteurs et, heureusement, un scénario d'une linéarité absolue (des flash-backs dans un film d'horreur ? vous rigolez ?). A voir, définitivement, par les amateurs du genre. Les autres peuvent s'abstenir mais ils auront perdu de bons moments d'avoir des extra-systoles...

Publié le 9 mai 2018
Après un très dur et très beau "Lebanon", Maoz passe à la vitesse supérieure et nous livre un film boursouflé, à la fois mutique et bavard (oui, oui, ça existe, j'en suis témoin). Mal joué, excessif, bourré de prises de vue baroques et inutiles, dommage car il y avait de bonnes idées (comme l'humiliation des Palestiniens par le petit soldat binoclard). Mais ça dérape jusqu'à un massacre totalement impossible par son dénouement. Et puis, le joint... Et le gag du dromadaire... Non, vraiment raté. Dommage.

Publié le 29 avril 2018
Enfin un film vraiment drôle (dans le genre macabre) sur des événements sinistres. On y prend, c'est vrai, quelques libertés avec la réalité (Beria n'a été executé que que 3 mois après la mort de Staline, etc.) mais l'essentiel est historique (comme le cri de "Vive Staline !" poussé dans les caves de la Loubianka par ceux qui allaient recevoir une balle dans la nuque). Bien sûr, il faut connaître cette époque, sinon ce n'est qu'une pantalonnade avec des pantins où on reconnaît sans doute Staline et peut-être Khrouchtchev, mais sans plus. Bien sûr aussi, les dialogues et répliques sont très serrés, en parfait anglais avec différents accents régionaux. J'ai entendu plusieurs commentaires déplorant justement l'usage de cette langue, mais regrette-t-on que "The Life of Brian" n'ait pas été tourné en latin ? Le critique ciné de l'Huma n'a pas aimé. Faut-il en dire plus ?...

Publié le 23 avril 2018
Wes Anderson a repris sa boîte à jouets et nous livre un film extraordinairement structuré, d'une intelligence rare et, en plus, d'une technique époustouflante (bien supérieure à son Mr. Fox). On en a la tête qui tourne tant il en remet au scénario, avec une bande son d'un sérieux absolu pour une fable délirante. Ah, comme il a dû s'amuser ! Cela dit, à réserver sans doute aux amateurs d'animation (mais pas seulement ceux qui se repaissent de la "Nuit Animée"...). Pour moi, un vrai régal - c'est vrai que j'aime beaucoup ses films, mais sans être évidemment un "inconditionnel" (je ne suis inconditionnel de personne). Une très très bonne soirée, un film que j'ajouterai à ma DVDthèque pour le revoir.

Publié le 16 avril 2018
Kore-eda, le cinéaste des familles dysfonctionnelles, nous livre ici un pseudo-policier doublé d'un film de prétoire (light...) nous interrogeant sur la vérité - la vérité judiciaire, la vérité psychologique, la vérité industrielle, la vie, enfin, et ses ambiguïtés. Un peu long, un peu syndrome "attention, chef d'oeuvre", mais très engageant. La prestation de Hirose (Misumi) est absolument fascinante. On attend avec impatience sa livraison au festival de Cannes. Allez le voir, il ne restera pas longtemps à l'affiche et c'est dommage (j'ai ma boule de cristal que me l'annonce...).

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel