Dans le peau de John Malkovich

Titre original: Being John Malkovich
Origine:
  • États-Unis
Genre:
  • Comédie
Public: Tout public
Année de production: 1999
Date de sortie: 15/12/1999
Durée: 1h50
Synopsis : Craig Schwartz n'est que peu dynamisé par la vie de couple qu'il mène avec Lotte et, malgré ses talents de marionnettiste, ne parvient pas à trouver du travail à New York. Il se résigne finalement à accepter un job comme classeur dans une petite entreprise, la Lester Corporation. C'est là qu'il rencontre la belle Maxine, dont il tombe aussitôt amoureux fou. Mais aux yeux de la belle, Craig n'est qu'un bon à rien. Un jour, en déplacant une armoire à dossiers, il découvre un passage étroit dans le mur. Lorsqu'il s'introduit innocemment dans cette percée bizarre, il ne se réalise pas encore que l'expérience la plus étrange de sa vie l'y attend...
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    8.2/10 26 votes - 25 critiques

Photos du film Dans le peau de John Malkovich

Avis des internautesdu film Dans le peau de John Malkovich

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 12 janvier 2000
Ce film étrange balade le spectateur dans un univers insolite. Il ne manque pas d'humour et le jeu des acteurs est très bon. Ceux qui recherchent du concret seront déçus mais les autres se régaleront.

Publié le 5 janvier 2000
Film fantastique relativement surprenant, partant d'une très bonne idée (que se passe-t-il si on peut avoir accès à l'intérieur du cerveau d'un comédien connu, en l'occurrence John Malkovich SANS T), avec quelques trouvailles dignes des Monty Python, comme ce '7ème étage et demi'... Malkovich dans son propre rôle y est emballant; Cameron Diaz est méconnaissable. Dommage que ça finisse un peu par tourner en rond, mais il est rare de voir des films exploiter des idées aussi originales que celle-ci. A noter aussi, de très belles séquences avec des marionnettes.

Publié le 25 décembre 1999
C'était méga-jubilatoire.

Publié le 23 décembre 1999
Que rajouter de plus à l'excellente critique d'Isabelle Corbisier? En effet, un scénario original et bien exploité, des acteurs à la hauteur et une ambiance prenante de bout en bout, bref un tout bon film. En plus, la scène du passage 'Malkovitch-Malkovitch' est tout simplement délirante. Un excellent divertissement de fin d'année...

Publié le 22 décembre 1999
Film extrêmement agréable, en dépit de couleurs 'geignardes' (parti pris d'un réalisateur qui, venant du monde clinquant du clip, cherche à montrer qu'il est un 'vrai' cinéaste ?). Le scénario est très bon, facile à suivre en dépit de l'étrangeté apparente du propos. Enormément d'idées désopilantes destinées à camper l'action dans une sorte de 'twilight zone' (autre explication possible des couleurs tristounettes) dont notamment ce 'demi-étage' où les gens ne semblent justement exister qu'à moitié dans le réel et, pour l'autre part, dans le cerveau de John Malkovitch auquel on accède par une porte évoquant celle de l'armoire dans le célèbre conte The Lion, the Witch and the Wardrobe de CS Lewis. Ce qui est merveilleux dans ce film est justement qu'il fourmille de références, recyclées d'une manière vraiment comique, et qui, si l'on veut creuser un peu (mais on n'y est pas obligé, on peut très bien l'apprécier en demeurant au premier degré), ne manquent pas de profondeur (allusions à 'Moi est un autre', de Rimbaud notamment, à l'inconscient collectif de C. Jung dans une représentation littéralement 'à la lettre' etc. etc.). Les acteurs sont tous bons et, pour ceux qui aiment Malkovitch et sa voix à vous donner le frisson, carrément jubilatoire. Bref, peut-être pas le meilleur film de l'année (trop hors norme pour se prêter à une classification) mais certainement le plus intéressant tout en étant drôle en même temps : rare !

Ils recommandent ce film

Partager

Suivez Cinebel