Notre pain quotidien

Titre original: Our daily bread (Unser Täglich Brot)
Réalisateur:
Origine:
  • Autriche
Genre:
  • Documentaire
Public: Tout public
Année de production: 2005
Date de sortie: 07/02/2007
Durée: 1h32
Synopsis : Bienvenue dans le monde de la production industrielle de nourriture et de l'agriculture high-tech. Au rythme des tapis roulants et des immenses machines, le film s'arrête sans commentaire aux lieux de production de la nourriture en Europe : des espaces monumentaux, des paysages surréalistes, des sons étranges, un environnement froid et industriel qui laisse peu de place à l'individu. Là, des femmes et des hommes, des animaux, des récoltes et des machines jouent un rôle précis dans la logistique de ce système qui fournit à notre société sa nourriture.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    7.6/10 3 votes - 3 critiques
  • 7.5/10  Cote de lalibre.be du film Notre pain quotidien

Avis des internautesdu film Notre pain quotidien

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
  • 1
Publié le 1 octobre 2014
Regard sidérant sur les pratiques de l'industrie agroalimentaire filmé à la manière de l'émission "no comment" sur euronews. Si le documentaire est magnifiquement filmé et riche en enseignement de par ses images, l'absence de voix-off et d'interview risque hélas de rebuter le spectateur moyen.

Publié le 15 juillet 2007
Pour son troisième documentaire, Nikolaus Geyrhalter a tourné pendant deux ans dans différents grands groupes européens agricoles. Précédemment, il avait un réalisé un documentaire sur les environs de Tchernobyl et un autre sur l'après-guerre en Bosnie. La force du documentaire de Nikolaus Geyrhalter est sa forme artistique. Son film ne contient ni voix off, ni commentaire, ni interview, seuls les bruits des machines envahissent les lieux. Cette neutralité sonore accentue la froideur des lieux et laisse au spectateur le soin de s'imprégner des lieux découverts et visités. Autre richesse de Our Daily Bread est donné accès par l'image à des sites interdits au grand public. On y découvre des lieux froids, inhumains tout simplement. Nikolaus Geyrhalter passe d'un site à l'autre avec cette caméra qui laisse le temps aux spectateurs de ressentir l'ambiance des lieux et elle y croise régulièrement les hommes qui y travaillent comme des robots. Our Daily Bread nous ouvre les yeux sur une productivité agricole affolante et inhumaine. Certaines scènes semblent venir tout droit d'un futur bien lointain et il est souvent difficile d'accepter que le sujet n'est autre que de la nourriture. Sans effets de manche racoleurs, le spectateur reste seul juge de ce qu'il voit à l'écran. Le pari du silence était audacieux mais il est pleinement réussi.... effet garanti ! Á Retenir : une course de poussins assez violente, je veux des arêtes dans mon poisson, cueillir des choux à la mode de chez nous, où est passé le plaisir de traire une vache et je crois que je n'ai plus d'appétit.

Publié le 10 mars 2007
Le pire film d'horreur que je n'ai jamais vu. Les monstres sont froids, sans sentiments. Ils tuent, dévorent, arrachent, cassent, scient, découpent et baignent dans le sang. Froids et implaccables, ils n'expriment rien s ce n'est la mort et la folie destructrice... N'allez pas voir ce film si vous ne supportez pas la vérité. Bonne illusion à tous.
  • 1

Partager

Suivez Cinebel