Une famille syrienne

Titre original: Insyriated
Origines:
  • Belgique
  • France
Genre:
  • Drame
Public: Tout public
Année de production: 2016
Date de sortie: 11/10/2017
Durée: 1h26
Synopsis : Dans la Syrie en guerre, d'innombrables familles sont restées piégées par les bombardements. Parmi elles, une mère et ses enfants tiennent bon, cachés dans leur appartement. Courageusement, ils s'organisent au jour le jour pour continuer à vivre malgré les pénuries et le danger, et par solidarité, recueillent un couple de voisins et son nouveau-né. Tiraillés entre fuir et rester, ils font chaque jour face en gardant espoir.

Vidéodu film Une famille syrienne

Horaires du film Une famille syrienne

Régions
Versions audio
Formats vidéo
Jours
Heures


Aventure Ciné Confort

Bruxelles


Horaires du film Une famille syrienne dans le cinéma Aventure Ciné Confort
Dates Versions Formats Heures
lundi 20/11 VO   S.t. bil. Dig
13:10
mardi 21/11 VO   S.t. bil. Dig
16:10

Avis des internautesdu film Une famille syrienne

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
  • 1
Publié le 28 octobre 2017
"Insyriated", un titre étrange, qui fait simplement référence à une possibilité que le film se passe en Syrie, aujourd'hui. Mais il est bien plus que ça, il se passe dans toutes les guerres civiles, et, oui, c'est sans doute en Syrie, ce pourrait être au Liban, ou ailleurs, ça parle arabe, peu importe. Beaucoup plus fort qu'"Incendies", de Villeneuve ! Cette famille bourgeoise (enfin, presque : "je suis née sans maison", mais maintenant elle a un appartement, celui de son beau-père, elle a maintenant une servante indienne, éloignée de son enfant) se trouve seule dans son immeuble, seule dans son pays, seule dans ses proches. Un long huis-clos magnifiquement filmé (quel parfait étalonnage de la couleur ! quel style dans le montage et dans le jeu des acteurs !). La tragédie, et même un viol traité avec une pudeur et une ignominie retenues sans la moindre concession. On pleure dans le film, et on enrage, et les spectateurs enragent eux aussi. Ah oui, c'est noir, noir foncé... Cela pourrait peut-être - politiquement parlant - faire comprendre pourquoi nous aurions raison d'accueillir chez nous ces réfugiés d'une abomination qui se passe si près d'ici... Quel dommage que ce très beau film n'ait pas eu plus de spectateurs dans des salles bondées... Mais il est vrai qu'il est très dur et qu'on n'a pas toujours envie de voir ce genre de films pour passer une heure et demie de bon temps ! Bravo à M. Van Leeuw et bravo aussi à J.-L. Fafchamps qui a composé un score musical exceptionnel (venant d'un compositeur aussi doué, j'ai eu le plaisir et la surprise de voir au générique que c'était lui qui en était l'auteur).
  • 1

Partager

Suivez Cinebel