Blade Runner 2049

Origine:
  • États-Unis
Genre:
  • Science-fiction
Public: Tout public
Année de production: 2017
Date de sortie: 04/10/2017
Synopsis : Los Angeles 2049. L'officier K du LAPD, un blade runner, mène une enquête qui l'oriente vers Rick Deckard disparu depuis trente ans.

Vidéosdu film Blade Runner 2049

Horaires du film Blade Runner 2049

Régions
Versions audio
Formats vidéo
Jours
Heures


UGC De Brouckère

Bruxelles


Horaires du film Blade Runner 2049 dans le cinéma UGC De Brouckère
Dates Versions Formats Heures
dimanche 17/12 VO   S.t. bil. Dig
21:30
lundi 18/12 VO   S.t. bil. Dig
21:30
mardi 19/12 VO   S.t. bil. Dig
21:30

UGC Toison d'Or

Bruxelles


Horaires du film Blade Runner 2049 dans le cinéma UGC Toison d'Or
Dates Versions Formats Heures
dimanche 17/12 VO   S.t. bil. Dig
21:25
lundi 18/12 VO   S.t. bil. Dig
21:25
mardi 19/12 VO   S.t. bil. Dig
21:25

White Cinéma

Bruxelles


Horaires du film Blade Runner 2049 dans le cinéma White Cinéma
Dates Versions Formats Heures
lundi 18/12 VO   S.t. bil. Dig
15:20
mardi 19/12 VO   S.t. bil. Dig
15:20

Avis des internautesdu film Blade Runner 2049

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 29 octobre 2017
En poursuivant une enquête, un blade runner remonte une piste plus ancienne et est troublé par des éléments lui rappelant sa propre histoire bien qu'il soit un réplicant. Autre style de SF respectant bien l'ambiance spécifique du film originel.

Publié le 23 octobre 2017
De la SF pure et dure, avec une esthétique redoutable, un scénario complexe, qui ose prendre le temps pour créer l'envoûtement. Un film très respectueux de l'original.

Publié le 19 octobre 2017
Perso j'ai très apprécié. Bon, c'est clair que c'est pas du cinéma pop corn, donc afficionados de films d'action effrénés où on tire tout dedans.. Passez peut-être votre chemin. Images splendides et impressionnantes, musique qui colle à merveille, très bel hommage à la vie et l'oeuvre de P.K. Dick Film et suite des plus réussies , là où d'entrée de jeu l'exercice était formidablement périlleux. Un film qui par la démonstration par l'absurde parle en fait de notre... Humanité. Et des films comme celà, on en redemande.

Publié le 18 octobre 2017
Encore un film d’anticipation à la métaphore grasse comme un Fish and chips. C’est d’autant plus écœurant que l’approche plutôt naturaliste de la mise en scène tue tout imaginaire, un comble pour un film de SF (Nolan a fait des petits). Comme chez ce dernier la direction d’acteur se contente d’une plate efficacité avec en prime ces pitoyables séquences tire larme. La mise en scène et sa pléthore de lieux communs confine à une visite touristique du cinéma d’anticipation. Le scénario est au diapason, il enfile les poncifs de SF comme des perles jusqu’à se perdre dans une banale histoire de filiation. Dans la pénible dernière ligne droite les séquences rivalisent d’indigences jusqu’au final d’une niaiserie indicible. Un véritable carnage.

Publié le 12 octobre 2017
Visuellement, c'est splendide, extraordinaire, stupéfiant. Les décors, les matières, les machineries, l'ambiance des villes tentaculaires, les paysages dévastés, c'est une réussite éclatante. Mais l'histoire, de plus en plus, devient passablement confuse et incompréhensible, si bien que j'ai vu arriver la fin avec soulagement. Ce n'est pas la première fois que, dans les films de science-fiction récents, je suis à la fois stupéfié par la beauté des images, des effets spéciaux, et consterné, puis perdu, par la complexité des scénarios, souvent abscons. C'était le cas, par exemple, avec "Interstellar", ou pire encore, avec "Oblivion".

Partager

Suivez Cinebel