White material

Origine:
  • France
Genre:
  • Drame
Public: Tout public
Année de production: 2008
Date de sortie: 05/05/2010
Durée: 1h42
Synopsis : Dans un pays d'Afrique, pendant une période troublée par une rébellion. Dans une province agricole dont un des chefs rebelles est issu, Maria (Isabelle Hupert), une femme blanche, farouche et brave, refuse de renoncer à sa récolte de café, refuse de voir le danger qu'elle fait courir à sa famille. Pour elle, baisser les bras c'est faire preuve de mollesse, de lâcheté. Dans cette plantation qui a déjà fait vivre trois générations de Blancs, André, son ex-mari, et le père de leur grand ado de fils, redoute l'aveuglement, l'entêtement et l'orgueil de Maria. Il décide d'organiser sans qu'elle le sache la fuite de la famille, le rapatriement de tous vers la France. André ne croit plus à la valeur du café. Il s'est remarié avec une jeune femme africaine, ils ont eu un fils et pour eux, il est prêt à tout...
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    Il n'y a pas suffisamment de cotes (1)
  • 5.0/10  Cote de lalibre.be du film White material

Vidéodu film White material

Avis des internautesdu film White material

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
  • 1
Publié le 30 mai 2010
Le cinéma de Claire Denis est physique, parfois brutal (mais de façon elliptique), déroutant, éclaté, mais d'une force évocatrice incontestable! On se sent présent aux côtés d'Isabelle Huppert en une Afrique plongée dans le chaos d'une guerre civile larvée, épisodique, presque fantasmatique. Bien sûr, il faut aimer le jeu distancié et de temps à autre affecté d'Isabelle Huppert, les images énigmatiques, les détails qui parlent un langage plus franc que les situations explicites, une approche très contemporaine faite de signaux et de climats. Mais 'White Material' est sans doute un des films les plus authentiques que l'on puisse voir sur une certaine forme de présence européenne au coeur du continent africain, avec ses charmes et sa rudesse, sa chaleur et son intransigeance enfantine...
  • 1

Partager

Suivez Cinebel