Les Plages d'Agnès

Réalisateur:
Origine:
  • France
Genre:
  • Documentaire
Public: Tout public
Année de production: 2009
Date de sortie: 11/03/2009
Durée: 1h50
Synopsis : En revenant sur les plages qui ont marqué sa vie, Varda invente une forme d'autodocumentaire. Agnès se met en scène au milieu d'extraits de ses films, d'images et de reportages. Elle nous fait partager avec humour et émotion ses débuts de photographe de théâtre puis de cinéaste novatrice dans les années cinquante, sa vie avec Jacques Demy, son engagement féministe, ses voyages à Cuba, en Chine et aux USA, son parcours de productrice indépendante, sa vie de famille et son amour des plages.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    5.3/10 3 votes - 3 critiques
  • 5.0/10  Cote de DH.be du film Les Plages d'Agnès

  • 7.5/10  Cote de lalibre.be du film Les Plages d'Agnès

Avis des internautesdu film Les Plages d'Agnès

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
  • 1
Publié le 2 juillet 2009
On aime bien Agnès Varda (enfin, surtout Jacques Demy...). Elle fait un peu partie de l'histoire de notre grand tout (enfin, surtout Jacques Demy). Mais après avoir vu ce film, on se dit surtout que c'est une personne un peu banale, qui a eu de la chance dans la vie... Celle de rencontrer des personnes d'exception, de vivre des évènements rares. Mais à part ça... Curieusement, je pense qu'elle le sait, et qu'elle s'est fait son panégyrique en vue de son départ (on n'est jamais mieux servi que par soi-même...), qu'elle craint en effet faire moins de bruit que celui de... Jacques Demy. Hélas, je crois que ça se sent et que ce n'est pas si sympa que ça (elle dit à peine merci à la fin à son scénographe qui a fait tout le boulot intéressant du film). On aimait bien Agnès Varda (eh bien, bien moins que Jacques Demy!...).

Publié le 11 juin 2009
Nullissime, à mourir d’ennui… Tant l’autosatisfaction et la complaisance facile sont les vecteurs de cette réalisation… Tout en surface et anecdotique, ce film peut rejoindre Paris Match et Jours de France dans leurs meilleures heures de non intérêt total… S’il n’était question de personnalités connues du grand public, je pense que personne ne prêterait attention à ce délire verbal , souvent « gaga », et toujours assommant… Dommage, parce que ça ne donne vraiment pas envie de revoir les œuvres passées, qui elles, avaient peut-être un souffle différent… Et le talent de certaines personnes évoquées s’en trouvent quelque peu galvaudé…

Publié le 2 mars 2009
Un César diantrement mérité dans une moisson pas très réussie cette année. Autobiographie, patchwork de ses émotions, Agnès Varda nous donne, dans ce docu, une part de ses émotions qu'elle nous fait partager. Une déclaration d'amour aussi à Jacques Demy. C'est envoûtant, captivant, du cinéma tendre et avec humour et du grand cinéma. A 80 balais, chapeau Madame Varda.
  • 1

Partager

Suivez Cinebel