Sherlock Holmes

Origine:
  • Royaume-Uni
Genres:
  • Action
  • Aventure
Public: Tout public
Année de production: 2009
Date de sortie: 06/01/2010
Durée: 2h08
Synopsis : Dans une nouvelle version dynamique des fameux personnages de Conan Doyle, “Sherlock Holmes” lance à Holmes et son loyal partenaire Watson un nouveau défi. Démontrant une dextérité de combat aussi ravageuse que sa légendaire intelligence, Holmes se bat comme jamais auparavant afin de réduire à néant un nouvel adversaire de taille et démêle un complot meurtrier qui pourrait détruire le pays. Robert Downey Jr. incarne le légendaire détective comme jamais on a eu l’occasion de le voir auparavant. Jude Law est Watson, son fidèle collègue, un docteur et vétéran de guerre et un allié formidable. Rachel McAdams est Irene Adler, la seule femme a jamais avoir surpassé Holmes et qui entretient avec lui une relation houleuse. Mark Strong est leur mystérieux nouvel adversaire. Kelly Reilly interprète Mary, la femme dont s’éprend Watson. Le tournage de “Sherlock Holmes”, un film à énigmes fort en actions et aventures, débute à Londres, avec aux commandes, Guy Ritchie pour Warner Bros. Pictures et Village Roadshow Pictures.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    7.1/10 23 votes - 25 critiques
  • 2.5/10  Cote de DH.be du film Sherlock Holmes

  • 2.5/10  Cote de lalibre.be du film Sherlock Holmes

  • 5.0/10  Cote de lalibre.be du film Sherlock Holmes

Vidéodu film Sherlock Holmes

Avis des internautesdu film Sherlock Holmes

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 3 mai 2010
Extraordinaire cette mouture contemporaine de Sieur Sherlock. Certes, version peu scrupuleuse du célébrissime inspecteur (l'autre inspecteur légendaire étant affilié à une panthère). Il est vrai dénaturante version de la vraie nature du personnage créé par Sir Arthur Conan Doyle. Oui !!! Mais Ho combien jubilatoire. Comme d'habitude (les américains seraient-ils en manque d'inspiration ?), les références sont nombreuses. Par moments on se trouve dans le "Young Sherlock Holmes" de Spielberg. D'autres moments dans le second opus de la quadrilogie d'Indy pour l'occulte. Et d'autres moments dans le 3ème opus d'Indy par le biais d'un rapport de force /- identique à celui d'Indy et son père, en d'autres termes les joutes verbales permanentes entre l'inspecteur et son ami de toujours Watson. Cela dit tout le film est une référence à Indy. Les joutes verbales argumentations & contre-argumentation du fait qu'elles pleuvent constamment, font de ce film avant tout une comédie vraiment jubilatoire, voire même caricaturale du personnage initial. Un intellect réel, via la légendaire capacité d'observation préconisée par Holmes, est fatalement poussé à l'extrême mais fatalement pour public facile. Un extraordinaire Robert Downey Jr. totalement Allumé/Déjanté avec pour contrepartie ou corollaire selon, un succulent Jude Law ..... constant quelque soit la situation. Un paradoxe totalement réussi. Des séquences action impeccables, asservies par le légendaire Slow-Motion qui marche très bien dans tout le film. Mention plus pour le plan-séquence "explosion dans l'abattoir", absolument incroyable de réalisme ainsi que la reconstitution époustouflante du Londres de 1880/1890. Mais voilà, on sent fatalement qu'à nouveau le film provenant des USA est formaté pour la jeunesse. Grandguignolesque pour les uns, reconstitution magistrale du Londres de l'époque mais sans âme pour les autres, ........ visuel et attractif sans plus comme un parc d'attraction pour les pur et durs du 7ème Art, ..... Seulement voilà les aficionados du 7ème Art ont raison, il est vrai qu'une fois l'attraction finie il ne reste rien, et cette mouture s'incline devant ce constat. Guy Ritchie serait-il atteint comme de plus en plus de réalisateurs Made In USA, par le fort connu et de plus en plus Légion, Cinéma Formaté POUR Teeneger .... ? C'est très curieux car Guy Ritchie nous avait habitué à du lourd, voire même du très lourd avec des films comme "Lock, Stock and Two Smoking Barrels (a voir de toute urgence)" & Snatch (le rôle le plus magistral de Brad Pitt). Quoiqu'il en soit, l'Entertainment est fatalement au rendez-vous avec de grosses bouffées de rire si vous n'êtes pas allergiques à l'humour "facile", des rebondissements à la clé, un rythme qui ne s'essouffle jamais car quand il n'y a pas de scènes d'action, il y a toujours quelque chose qui ne va pas entre Sherlock & Watson, mais aussi entre Sherlock et les femmes. Si les joutes verbales sont réellement succulentes, elles ne s'adressent pas à un public oserais-je dire "Haut de Gamme". Des enquête dans le Londres de "Jack The Ripper" drôles, cocasses, rebondissements en tout genre, action, intrigue politiques, ..... Oui mais qui vu le public visé ( /- 16 ans) ne terniront pas le fabuleux From Hell des frères Hughes. A nouveau on a affaire comme je le dis bien souvent à un popcorn-movie formaté adolescence, mais il faut admettre que dans ce cadre, ce film est totalement abouti car ce film n'a pas d'autres prétentions que de divertir un public de 7 à 77 ans, donc pour moi c'est un 9 assuré ! La bande originale de Mr. Zimmer est superbe bien qu'inférieure à d'autres de ses créations. Pour les amoureux d'Hans Zimmer, je conseille fortement ses premières créations comme Green Card, Toys, Backdraft, The Power of One, Radio Flyer, ... bien meilleures que ses dernières. Bien que dans ses dernières, il y a à mon sens la plus belle de ses créations (pour moi) de ce géant du Soundtrack prolifique mais peu évolutif (toujours les mêmes leitmotiv). Cette création étant "The Last Samurai". Conclusion, ce film est pour moi totalement abouti, mais dans un cadre de pur divertissement "tout public", une version Indiana Jones dans Baker Street. Mieux encore, dans le DVD on trouve dans le menu principal à la place de "Bonus" un titre plus évocateur qui aurait dû tout simplement être le titre de ce film, en d'autres termes "Sherlock Holmes : Reinvinted". Pour ceux qui ne le connaissent pas, si vous voulez un film majeur dans le Londres de "Jack L'éventreur" avec enquête & frissons dans Baker Street, ruez-vous sur le fabuleux From Hell des frères Hughes magistralement interprété par Johnny Depp. Dernière chose, la fin du film est une références énorme puisqu'elle est tout simplement Copiée/collée sur la fin du Young Sherlock Holmes de Steven Spielberg, ... (~_~)

Publié le 3 mai 2010
Le second opus est en pré-production. http://www.imdb.com/title/tt1515091/

Publié le 20 avril 2010
et bien voilà quel triste sort de voir autant de commentaires indigents fustigeants ce film, laissant par la meme occasion la suffisance et l'esprit blasé emplir ce forum.. Evidemment apres une tel intro vous ne serez pas surpris d'apprendre que j'ai fortement aprrécié ce film que je trouve, dans le décor, l'ambiance et l'enigme remarquablement bien amené. voilà qui nous change d'un sherlock trop communément depeint comme vieu, bleme, blaphard et sans gout pour les frivolités et les plaisirs de la chair... il n'en est rien lorsqu'un tel esprit sensible et intelligent s'interesse à tous les peintures de la vie, il n'en oublie certainement pas les plaisirs qu'elle lui offre.. chacun ses gouts, mais , pitié, ne parlez pas en un nom commun, en généraliste critique cinematographique lors que d'une part vous ne représentez que vous même et votre arrogant dédain... bref J'AI (moi) trouvé ce film tres bon, à voir !

Publié le 2 mars 2010
et bien voila un film lassant à souhait,un jeu d'acteur qui essaye de faire de l'humour qui n'en est pas...un peu de kung fu qui n'a rien à voir dans le film,bref je me suis embeté et n'ai jamais su plonger dans l'intrigue..

Publié le 26 février 2010
Guy Ritchie a dépoussiéré le mythe de Sur Conan Doyle sans le trahir et livre un blockbuster vraiment canon, maîtrisé de bout en bout pourtant avec l'ex-mari de Madonna derrière la caméra, c'était loin d'être gagné d'autant plus que l'après-Snatch est catastrophique. Grâce à un tandem Downey Jr-Law qui fonctionne à merveille et de bonnes trouvailles dans la mise en scène (je pense surtout à la technique de combat de Holmes expliquée au ralenti) sans oublier un Mark Strong ayant vraiment un charisme fou en bad guy bien que son personnage méritait plus d'ampleur dans la seconde partie; on ne s'ennuie pas une seconde, on est même un peu frustré que cela s'achève brutalement tant Ritchie a le mérite de ne jamais faire sortir le spectateur de l'histoire. Une très belle réussite et probablement le meilleur film de son auteur.

Partager

Suivez Cinebel