Dans la brume électrique

Titre original: In the electric mist
Origine:
  • États-Unis
Genre:
  • Thriller
Public: Tout public
Année de production: 2009
Date de sortie: 22/04/2009
Durée: 1h57
Synopsis : New Iberia, Louisiane. Le détective Dave Robicheaux est sur les traces d'un tueur en série qui s'attaque à de très jeunes femmes. De retour chez lui après une investigation sur la scène d'un nouveau crime infâme, Dave fait la rencontre d'Elrod Sykes. La grande star hollywoodienne est venue en Louisiane tourner un film, produit avec le soutien de la fine fleur du crime local, Baby Feet Balboni. Elrod raconte à Dave qu'il a vu, gisant dans un marais, le corps décomposé d'un homme noir enchaîné. Cette découverte fait rapidement resurgir des souvenirs du passé de Dave. Mais à mesure que Dave se rapproche du meurtrier, le meurtrier se rapproche de la famille de Dave...
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    7.2/10 5 votes - 5 critiques
  • 5.0/10  Cote de DH.be du film Dans la brume électrique

  • 7.5/10  Cote de lalibre.be du film Dans la brume électrique

Avis des internautesdu film Dans la brume électrique

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
  • 1
Publié le 2 juin 2010
Né en 1941 à Lyon, Bertrand Tavernier réalise son premier long métrage en 1973, dans sa ville natale. Son cinéma alterne le film d’époque et le film de société. Ses films récents sont Ca Commence Aujourd’hui (1999), Laissez-Passer (2003) et Holy Lola (2004). Pour la première fois, Bertrand Tavernier tourne une fiction aux Etats-Unis malgré un financement français. Cependant, le film n’a pas été exploité en salle aux Etats-Unis, les producteurs américains l’ont sorti directement en DVD. Plusieurs personnes ont participé à l’adaptation du roman de James Lee Burke dont Tommy Lee Jones, acteur principal du film. Passionné par l’écrivain James Lee Burke, le réalisateur français s’attaque à un thriller à la structure ultra-classique. Heureusement, il donne la priorité à son unité de lieu, l’ambiance humide de la Louisiane. Par rapport au roman, il situe sa narration juste après le passage de l’ouragan Katrina. Ce choix permet de donner à son polar un ton très actuel dans une région ancrée par un passé trop chargé par la guerre de Sécession. Ce paradoxe temporel permet à Bertrand Tavernier de mettre en place un film à tiroirs où se croisent soldats confédérés, chasseurs racistes et mafieux sans scrupules. In The Electric Mist n’a vraiment rien de révolutionnaire dans son intrigue du serial killer. Cependant, le Français réussit à se démarquer complètement grâce à une mise en scène unique et dense, à un tel point que de temps en temps, il réussit à nous faire oublier le pitch initial de son adaptation. Á Retenir : une star très portée sur l’alcool, l’humidité de la Louisiane, un escroc qui aime le baseball, de vieux démons du passé et une virée en bateau orageuse.

Publié le 19 mai 2009
J'ai bien aimé l'atmosphère que rend ce film de la Louisianne . On sent cette chaleur humide . Bien interprétés , par de bons acteurs . Ce qui m'a un peu perturbé sont les flashs backs !!!! Mais ceci étant dit , c'est un film qui ce laisse voir .

Publié le 8 mai 2009
Ce film m'a déçu par rapport aux commentaires que j'avais lu. Certes, l'atmosphère de la Louisiane est intéressante. Mais le scénrio est très confus et les personnages trop caricaturaux que pour susciter l'intérêt. C'est dommage car il y avait matière à faire un bon film mais j'ai l'impression que Bertrand Tavernier a hésité entre faire un film sobre et une comédie styles frères coen. Et comme le scénario tourne à vide, on se demande quel est l'intérêt de ce film ?

Publié le 26 avril 2009
"In the electric mist" bénéficie de trois avantages majeurs : une galaxie d'interprètes exceptionnels, menés par l'excellent Tommy Lee Jones, une vision décapante de la société de la Louisiane, et des décors attrayants. Seuls inconvénients : le récit se déploie de manière un peu longue et, surtout, le réalisateur, perd du temps avec des séquences oniriques consacrées aux soldats de la guerre de sécession. Une belle odyssée réaliste.

Publié le 17 avril 2009
'Dans la brume électrique' ('avec les morts confédérés', selon le titre de l'excellent roman de James Lee Burke, dont il est tiré) est un très bon film policier, d'atmosphère flottante et déroutante. Il ne faut pas du tout se fier à la bande-annonce, qui semble le rattacher au cinéma de D. Lynch ou des frères Coen. C'est un film de B. Tavernier, et celui-ci ne quitte pas sa manière, faite d'objectivité subtile et à hauteur d'homme. Aucun effet, aucune stylisation, aucun clinquant, donc, dans la réalisation! Ce qui peut aussi perturber par ailleurs, dans la mesure où le récit typiquement américain de cette enquête sur un serial killer s'attaquant aux jeunes femmes paumées, se déroule dans un contexte déliquescent et quelque peu surnaturel, mêlant des acteurs hollywoodiens abusant de substances toxiques à des truands pervers et malfaisants, le milieu de la prostitution à celui de la bourgeoisie industrielle, des fantômes de soldats confédérés aux vivants, sur fond de racisme et de ségrégation dans les bayous de la Nouvelle-Orléans... Les acteurs sont tous excellents, Tommy Lee Jones en tête, même si John Goodman donne parfois l'impression de ne pas jouer dans le même film (il est resté chez les Coen...). A noter la participation de l'immense Buddy Guy dans le rôle d'un... bluesman du cru! Un film en dehors des sentiers battus, dont le charme opère peu à peu. 8,5.
  • 1

Partager

Suivez Cinebel