Persepolis

Origine:
  • France
Genres:
  • Film d'animation
  • Drame
Public: Tout public
Année de production: 2007
Date de sortie: 27/06/2007
Durée: 1h35
Synopsis : Téhéran 1978 : Marjane, huit ans, songe à l’avenir et se rêve en prophète sauvant le monde. Choyée par des parents modernes et cultivés, particulièrement liée à sa grand-mère, elle suit avec exaltation les évènements qui vont mener à la révolution et provoquer la chute du régime du Chah. Avec l’instauration de la République islamique débute le temps des «commissaires de la révolution» qui contrôlent tenues et comportements. Marjane qui doit porter le voile, se rêve désormais en révolutionnaire. Bientôt, la guerre contre l’Irak entraîne bombardements, privations, et disparitions de proches. La répression intérieure devient chaque jour plus sévère. Dans un contexte de plus en plus pénible, sa langue bien pendue et ses positions rebelles deviennent problématiques. Ses parents décident alors de l’envoyer en Autriche pour la protéger. A Vienne, Marjane vit à quatorze ans sa deuxième révolution : l’adolescence, la liberté, les vertiges de l’amour mais aussi l’exil, la solitude et la différence.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    8.2/10 24 votes -  critiques
  • 7.5/10  Cote de lalibre.be du film Persepolis

  • 10.0/10  Cote de DH.be du film Persepolis

Avis des internautesdu film Persepolis

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 22 août 2007
Comme beaucoup j'ai été enthousiasmé par ce film. Les dessins sont très beaux et s'adaptent bien au scénario. Et bien entendu, l'histoire est très intéressante et montre bien l'évolution de l'Iran avant et après la révolution islamique. Mais c'est plus profond que cela car la réalisatrice montre bien également, dans la partie se déroulant en Autriche, le mal-être que peuvent avoir les immigrés qui sont coupés de leurs racines. J'ai également apprécié le fait que la réalisatrice dresse un bilan global de la privation des libertés en Iran et pas uniquement du point de vue des femmes. Un film touchant, parfois drôle, sur un sujet très intéressant. A voir absolument et c'est même d'intérêt public.

Publié le 19 août 2007
L'idée du dessin animé pour un film dont je connaissais le thème ne m'attirait pas beaucoup mais je n'ai pas été déçue. L'humour est bien dosé et globalement c'est un excellent film .

Publié le 18 août 2007
A la fois audacieux et sobre. La succession des régimes iraniens depuis 1950 comporte peu d'éléments comiques, élégants, voire délectables. En faire le sujet d'un dessin animé constitue donc un défi. Persepolis le relève de façon remarquable. Pour ma part, je n'ai pas lu la bande dessinée (donc beaucoup affirment qu'elle est mieux). Mais ce film constitue à lui seul un exploit. Même les voix se caractérisent par une subtilité inhabituelle pour un dessin animé. Une expérience étonnante.

Publié le 27 juillet 2007
Emouvant, intelligent et impertinent! Que demande le peuple? Immense film!

Publié le 24 juillet 2007
Le cinéma d'animation made in France commence à faire parler de lui tout doucement, mais sûrement. Alors qu'un gros progrès a été fait avec "Renaissance", c'est une animation à l'ancienne qui été choisie pour l'adaptation de la bande dessinée Persepolis, également crée et écrite par Marjane Satrapi, qui se voit ici accompagnée de Vincent Paronnaud pour aboutir à quelque chose. L'histoire est la même que celle de la BD : elle raconte l'histoire de Satrapi, de son enfance passée en Iran jusqu'à son arrivée définitive en France. Dès le début du film, on est déjà bluffé par la beauté graphique et le noir et blanc (judicieusement choisi) de l'ensemble et nous nous trouvons surtout face à un film d'animation original qui n'est certainement pas pour les plus petits. Satrapi et Paronnaud mettent en scène un moment important de l'histoire d'Iran : la chute du régime du Chah qui a fait de son pays un Etat moderne, civilisé, intelligent et en avance par rapport aux autres pays Musulmans pour arriver à la République Islamiste qui changera la donne. Le pays sera plongé dans un régime dictatorial, totalitaire et rétrograde dans lequel il est interdit de penser et de parler librement. Il faut dire que rien n'est fait dans la dentelle : on y montre des arrestations arbitraires, des exécutions (il n'y a pas une seule goutte de sang mais ça fout les boules) et surtout une population majoritairement intellectuelle et cultivée réduite au silence quasi total. Même si les notes d'humour sont assez nombreuses, les dialogues sont parfois très crus et le ton de ces dialogues est saisissant (notamment ceux où les policiers demandent aux femmes de bien mettre leur voile, sidérant !), les gros mots sont légion (Marjane n'a jamais sa langue dans sa poche). On suivra aussi Marjane en Autriche où elle trouvera la liberté la plus totale, où elle changera complètement en goûtant aux plaisirs de la vie (concerts rock, sorties, amour...). Véritable ode à la liberté sans porter le moindre message d'espoir, Persepolis épate par sa dimension politique, comique et souvent tragique. Un film d'animation bouleversant et d'actualité, qui mérite un succès aussi grand que les Pixar même si la frontière entre ceux-ci est grande.

Ils recommandent ce film

Partager

Suivez Cinebel