Dernières critiques Rss

Publié le 22 octobre 2017  à propos de Que Dieu nous pardonne
Incohérences, excès, Grand-Guignol, clichés à la pelle... Un pauvre petit film qui poète plus haut que son luth, lui aussi... On ne refait pas aussi facilement le très élégant "Isla minima". Cela dit, j'enrage une fois de plus en voyant un film (croisement entre "Psycho" et "Ladykillers" rater une très bonne idée de scénario.

Publié le 21 octobre 2017  à propos de Happy End
On suit une tranche la vie d'une famille bourgeoise avec plusieurs générations dans la même maison. Plutôt soporifique et l'utilisation d'un smartphone pour filmer et animer certaines parties laissent de marbre.

Publié le 21 octobre 2017  à propos de Le Fidèle
Gigi rencontre Bibi et c'est le coup de foudre mais son grand secret va mettre cet amour à rude épreuve. Bon scénario mais trop tiré en longueur.

Publié le 19 octobre 2017  à propos de Blade Runner 2049
Perso j'ai très apprécié. Bon, c'est clair que c'est pas du cinéma pop corn, donc afficionados de films d'action effrénés où on tire tout dedans.. Passez peut-être votre chemin. Images splendides et impressionnantes, musique qui colle à merveille, très bel hommage à la vie et l'oeuvre de P.K. Dick Film et suite des plus réussies , là où d'entrée de jeu l'exercice était formidablement périlleux. Un film qui par la démonstration par l'absurde parle en fait de notre... Humanité. Et des films comme celà, on en redemande.

Publié le 18 octobre 2017  à propos de Blade Runner 2049
Encore un film d’anticipation à la métaphore grasse comme un Fish and chips. C’est d’autant plus écœurant que l’approche plutôt naturaliste de la mise en scène tue tout imaginaire, un comble pour un film de SF (Nolan a fait des petits). Comme chez ce dernier la direction d’acteur se contente d’une plate efficacité avec en prime ces pitoyables séquences tire larme. La mise en scène et sa pléthore de lieux communs confine à une visite touristique du cinéma d’anticipation. Le scénario est au diapason, il enfile les poncifs de SF comme des perles jusqu’à se perdre dans une banale histoire de filiation. Dans la pénible dernière ligne droite les séquences rivalisent d’indigences jusqu’au final d’une niaiserie indicible. Un véritable carnage.

Les plus actifs du moment

6 critiques
6 critiques
4 critiques
3 critiques

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel