Dernières critiques Rss

Publié le 22 mars 2000  à propos de La plage
Le décor est vraiment splendide, les acteurs sont bons mais on centre trop le film sur Leonardo qui est un très bon acteur ( je n'en suis pas fan!!!!) Nous trouvons que c'est domage qu'on ne voit pas beaucoup guillaume canet!!!! le requin devrait apparaitre plus souvent!!!.

Publié le 22 mars 2000  à propos de American beauty
Décevant. Des personnages déjantés, hystériques, caricaturaux. Des séquences oniriques (avec les roses) qui font penser à des hallucinations de drogués. Je n'ai absolument pas trouvé la dedans la remise en question de la quarantaine ni de la société américaine (thème bien mieux traité dans 'Short Cuts' ou dans 'Taxi Driver' en son temps). Ce film plaît évidemment à ceux qui haissent l'Amérique et la réussite... Bien sûr, tout le monde sait que les américains sont d'incultes machines à dollars armées jusqu'aux dents et qu'il vaut mieux vivre au chomdû dans la banlieue de Charleroi... Un peu réducteur tout cela..... Le film est sauvé par l'admirable interprétation de Kevin Spacey (orthographe???) et Annette Benning, et par une superbe bande-son.

Publié le 22 mars 2000  à propos de American beauty
Une telle unanimité critique-public devait forcément cacher quelque déception. Tant de perfection, a priori, semblait douteux... Eh bien non, American Beauty est bien un film exceptionnel, un film brillant qui devrait (espérons-le) rafler un maximum de prix aux Oscars. Qu'ajouter de plus à tout ce qui a déjà été dit plus bas si ce n'est des mentions spéciales à Sam Mendes pour la beauté de sa réalisation (quelques plans sont magnifiquement cadrés comme celui du joint fumé dans le parking, derrière une porte de service) , sa maestria dans la direction d'acteurs et ses audaces scénaristiques. L'improbable voix off postmortem qui encadre le film plonge, dès les premières secondes, le spectateur dans un climat étrange, un climat qui suggère que ce film profondément américain (il tend à l'universel mais fonctionne d'autant mieux qu'il est situé dans une banlieue résidentielle US comme il s'en clone des dizaines) ne sera pas traité 'à l'américaine'. Du bonheur feint qui refoule la médiocrité à la vraie explosion, un magnifique decresendo porté par un casting éblouissant. Amercian Beauty, c'est une réussite totale, infractionnable mais aussi la persistence d'images et de scènes tellement puissantes : Kevin Spacey qui balance son assiette d'asperges en hurlant que 'désormais, on ne l'interrompera plus', sa femme qui se répète qu'elle n'est pas une victime pendant que le mari s'apprête à en devenir une, les nombreux sourires et non-dits de Jane, les plans de téléviseur incrustés dans une image en partie créée par un maniaque cronenbergo-egoyanien, le père facho qui débarque trempé dans le garage de Spacey, la bouche exagérément pulpeuse de la copine blonde (on ne s'en plaindra pas...), le visage mortifié (momifié) de la voisine qui ne vit plus sans doute depuis bien longtemps (le rangement obsessionnel sauve les méandres de l'esprit attaqué) et, bien sûr, les pétales rouges qui parsèment ce bijou plus que recommandable...

Publié le 22 mars 2000  à propos de Vénus Beauté
Ce film est pas mal, mais il a surtout bénéficié de l'effet 'il y a vraiment que des films français de merde nommés cette année pour les Césars'. Ils auraient mieux de nommer des films belges et de faire gagner 'Les Convoyeurs attendent' qui, en comparaison, est sans doute un chef d'oeuvre. Bref, ça se laisse regarder, mais on est surtout déçus d'être coincés dans cette salle de l'Acropole avec les 150 000 pelés qui, comme nous, n'avaient pas vu le film quand il est sorti la première fois, et se sont crus obligés d'aller le voir maintenant parce qu'il a obtenu tous ces césars.

Publié le 22 mars 2000  à propos de Vénus Beauté
Je suis très étonnée que ce film ait reçu César pour meilleur film. Qu'est-ce qu'ils ont trouvé en lui? Il n'y a rien de spécial.

Les plus actifs du moment

5 critiques
4 critiques
4 critiques
3 critiques

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel